Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 20 Octobre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Notre parfum dit-il vraiment quelque chose de nous ?

Nous portons tous un parfum porté par d'autres. Est-il différent sur notre peau ? Envoie-t-il un message singulier, qui nous est propre ? Dit-il encore quelque chose de nous, de notre personnalité, de notre identité ? Nous avons posé la question à Francis Kurkdjian qui a, le premier, créé une maison de parfum sur mesure...

L'Atlanti-question

Publié le - Mis à jour le 19 Janvier 2015
Notre parfum dit-il vraiment quelque chose de nous ?

Notre parfum dit-il vraiment quelque chose de nous ?

Barbara Lambert : Les personnes qui choisissent le même parfum peuvent-elles avoir des personnalités différentes ?

Francis Kurkdjian : Bien évidemment ! La personnalité n’est pas le seul critère qui entre en ligne de compte quand on choisit un parfum : le goût et les références culturelles olfactives sont prépondérantes. Je sais que cela va à l’encontre de l’idée des parfums de brunes ou de blondes. Mais c’est ainsi. 

Est-ce qu’un parfum peut exprimer des choses différentes, selon la peau de celui qui le porte ?

Un parfum peut se dévoiler différemment d’une peau à l’autre, effectivement.

Mais s’il est suffisamment signé et reconnaissable, son histoire reste la même. Là encore, il y a beaucoup d’idées reçues en la matière, avec cette sensation, parfois, d’avoir un parfum qui ne tient pas sur sa peau, ou le fameux syndrôme du parfum qui vire... Ces phénomènes existent, je ne les nie pas, mais très souvent, le responsable n’est pas la peau, c'est le parfum, et ce que l’on a pu porter avant.

Y a-t-il des parfums faits pour nous, des parfums qui nous sont interdits, à cause de notre peau ?

En 20 ans de carrière, j’ai vu très très peu d’incompatibilités entre peau et parfum. Il y a souvent une raison pour laquelle le « tombé » du parfum sur une peau n’est pas correct : l'alimentation, une mauvaise utilisation du parfum, une crème pour le corps ou un savon de toilette trop puissants, etc... 

Nous portons tous des parfums portés par d’autres. Comment expliquer que l’on se reconnaisse, que l’on "se trouve", même, à travers quelque chose qui n’est pas unique ?

C’est le paradoxe de l’être humain. Se retrouver dans un groupe mais aussi se distinguer les uns des autres. Par ailleurs, quand un parfum commence à être trop porté, qu’il devient un succès et qu'il est donc très populaire, les aficionados du début arrêtent de le porter et s’orientent vers de nouvelles créations. Il y a donc pour certains l’idée d’appartenir à un groupe, et pour d’autres, l’idée de s’en démarquer. Cette seconde catégorie est en général associée aux leaders d’opinion, les fameux « trend setters ».

Peut-on choisir un parfum comme on arbore une marque ou un logo - pour être identifiable ?

C’est plus difficile d’arborer un parfum pour son odeur comme un logo qui se remarquerait. Le parfum est invisible, c’est en cela qu’il est magique. On classe à tort le parfum dans la rubrique Beauté. C’est une erreur. Le parfum n’est pas un produit de beauté, ce n’est pas un mascara, un rouge à lèvre ni un vernis à ongles. Le parfum n’est même pas un produit, car il est invisible, et pourtant, son souvenir est le plus persistent de tous. L’acuité visuelle est bien plus forte que les qualités olfactives de tout un chacun. Il y a des fragrances qui sont néanmoins très marquées et collectivement, on arrive à les reconnaître. Il y a donc des parfums logos ou étiquette !!! 

<--pagebreak-->Vous avez été le premier à créer votre atelier de parfums sur mesure. Est-ce parce que vous pensez qu’un parfum doit être unique ?

En 2001, quand j’ai ouvert l’atelier, je voulais élargir le spectre de la création en parfumerie, décloisonner mon métier, expérimenter de nouvelles voies de création.  Cela m’a paru naturel de vouloir explorer les limites créatives de mon métier. Le parfum sur mesure est une voie possible, car tous les possibles sont permis. Le temps de développement, compté pour les parfums de commande pour les marques, le budget, toujours serré pour les parfums (j’ai un budget illimité pour les parfums de ma Maison) et le goût n’ont plus de limite. Seule ma propre créativité est ma limite. C’est très grisant !

Cependant, un parfum n’a pas besoin d’être unique. Le parfum sur mesure est  une démarche très particulière. C’est tout d’abord un plaisir pour des initiés, c’est aussi une manière de rentrer dans les coulisses de la création puisque mes clients ont un accès direct à moi, me parlent en direct, sans filtre, sans fard. Enfin, le parfum sur mesure est une manière unique d’immortaliser un événement important dans la vie : un anniversaire (de mariage), un baptême, une cérémonie particulière, un passage dans la vie d’une femme ou d’une homme, un moment hors du commun que l’on voudrait cristalliser hors du temps.

Peut-on, selon vous, porter plusieurs parfums qui exprimeraient, chacun, un trait particulier de notre personnalité ?

Je ne crois pas du tout au fait d'avoir un seul parfum toute sa vie, le fameux parfum signature ! D’une part aujourd’hui, les gens ont du mal à être fidèles et d’autre part, pour moi, ce serait comme si l’on s’habillait tous les jours, de la même façon, de la même couleur. C’est étrange comme idée de vouloir être reconnu par son parfum. Les femmes sont multiples de nos jours. De la même façon qu'elles ont une garde-robe diverse, je crois qu'elles peuvent avoir aussi une garde-robe olfactive pour les accompagner au quotidien, dans tous leurs moments de vie de femme. Vous ne portez pas la même tenue dans la même couleur tous les jours, pourquoi voudriez-vous porter le même parfum tous les jours, quelles que soient les circonstances ! La première chose à laquelle vous devez penser lors du choix d'un parfum est : "Me donne-t-il une émotion ? Et quelle émotion ai-je en le portant ? Quelle femme suis-je ou je deviens ?  Est-ce que je reçois des commentaires de mon entourage ?" Puis, après, viennent les aspects techniques de la fragrance : la diffusion et la tenue - "Combien de temps je peux sentir le parfum sur moi ? Combien de temps mes amis sont en mesure de me sentir ?" Il est important de différencier la tenue (le parfum tient sur la peau et sur le vêtement) et la diffusion (le parfum se propage dans l'air et rayonne autour de moi). Choisir le parfum "adéquat" est aussi une question de temps. C'est comme une histoire d'amour, vous pouvez avoir le coup de foudre mais vous pouvez aussi avoir besoin de temps pour connaître l'amour de votre vie. Ce sont rarement les mêmes !

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Francis Kurkdjian

Francis Kurkdjian n’est pas né à Grasse mais a grandi dans une atmosphère imprégnée de couture et de musique. Dès 15 ans, il sait qu’il sera créateur de parfum. Il intègre l’École Internationale de Parfumerie à 21 ans et compose trois ans plus tard «Le Mâle» pour Jean Paul Gaultier. S’ensuivent de nombreuses créations pour des maisons de mode et de luxe, des collaborations artistiques, des performances olfactives... Dès 2001, il crée son propre atelier de Parfum Sur-Mesure et fonde sa Maison de Parfum éponyme en 2009.

Voir la bio en entier

Barbara Lambert

Barbara Lambert a goûté à l'édition et enseigné la littérature anglaise et américaine avant de devenir journaliste à "Livres Hebdo". Elle est aujourd'hui responsable des rubriques société/idées d'Atlantico.fr.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€