Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 18 Septembre 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

VIDEO - Saint-Jacques-de-Compostelle : le déraillement filmé par une caméra de surveillance

Le bilan de cet accident s'élève pour l'instant à 79 morts et près de 150 blessés.

Drame humain

Publié le

L'Espagne est sous le choc : un train reliant Madrid à Ferrol a déraillé à l'entrée de Saint-Jacques-de-Compostelle (Galice), causant la mort de 79 personnes selon le dernier bilan. Le Premier ministre Mariano Rajoy a décrété trois jours de deuil national tandis que la province galicienne a, de son côté, décrété sept jours de deuil. C'est l'une des plus dramatiques catastrophes ferroviaires des dernières décennies en Europe, quelques semaines seulement après le déraillement du RER C à Brétigny-sur-Orge - causant la mort de six personnes.

L'accident, qui s'est produit aux alentours de 20h45 ce mercredi, a été filmé par une caméra de surveillance. On voit nettement le second wagon du train se détacher des rails avant que l'ensemble ne se fracasse contre le muret. Le train comportait 222 personnes, 4 employés de la Renfe (la société nationale d'exploitation des chemins de fer espagnols) et 218 passagers.

La vitesse serait, selon les premiers éléments de l'enquête, la principale responsable de ce drame. Les deux conducteurs, qui ont survécu, ont expliqué en effet rouler à 190 km/h dans ce tronçon alors que la vitesse y était limitée à 80 km/h. Ils avaient prévenu leur compagnie quelques secondes avant le choc.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Karamba - 25/07/2013 - 16:43 - Signaler un abus Leçon de transparence

    En Espagne s'il y a une vidéo, on la montre. On n'a pas une compagnie de transport parapublique acoquinée avec un pouvoir fourbe pour balader la population en donnant dans la rétention d'infos. La transparence c'est maintenant Flanby? Et bien prends en de la graine gros sournois...

  • Par Jean-Francois Morf - 25/07/2013 - 20:11 - Signaler un abus Nous avions conçu un système "idiotensicher" pour une locomotive

    Nous avions conçu (BBC) un système "résistant aux imbéciles" pour ranger une locomotive sur une voie de garage en freinant à temps... Et puis, un jour un des nombreux capteurs de sécurité avait lâché, et comme le conducteur avait pris l'habitude de mettre plein gaz en comptant sur les systèmes de sécurité pour freiner la loco, il n'a réalisé que bien trop tard que le capteur n'avait pas fonctionné, et la machine n'a pas pu freiner à temps, et crac! S'il avait piloté la vitesse normalement, sans compter sur les systèmes de sécurité, cela ne serait jamais arrivé! C'est comme les pilotes de courses qui montent systématiquement la vitesse du moteur au rupteur avant de changer de vitesse: c'est pas comme ça qu'on conduit normalement...

  • Par cloette - 25/07/2013 - 21:41 - Signaler un abus sabotage

    ah bon, ce n'est pas un sabotage ? mais où sont donc passés les boulons ? ils ont disparus ...volés ? cachés ? Après s'être dévissés tous seuls, chose qui n'est jamais arrivée de mémoire de train, ils se font la malle...

  • Par cloette - 25/07/2013 - 22:17 - Signaler un abus système de sécurité

    @jean françois morf il ne pouvait pas "compter "sur le système de sécurité qui n'était pas installé pour cette partie du trajet juste avant cette gare (cf le figaro), et sans doute le savait-il puisqu'il était habitué au parcours .

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€