Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 20 Avril 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

La vidéo qui montre les avions français qui décollent pour aller frapper la Syrie

"La ligne rouge fixée par la France en mai 2017 a été franchie". Emmanuel Macron a annoncé que l'armée était intervenue sur le sol syrien.

Frappes punitives

Publié le
tw

Le communiqué de l'Elysée est très clair : "Le samedi 7 avril 2018, à Douma, des dizaines d’hommes, de femmes et d’enfants ont été massacrés à l’arme chimique, en totale violation du droit international et des résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies. Les faits et la responsabilité du régime syrien ne font aucun doute. La ligne rouge fixée par la France en mai 2017 a été franchie. J’ai donc ordonné aux forces armées françaises d’intervenir cette nuit, dans le cadre d’une opération internationale menée en coalition avec les Etats-Unis d’Amérique et le Royaume-Uni et dirigée contre l’arsenal chimique clandestin du régime syrien."

La suite du communiqué justifie encore l'intervention: "Nous ne pouvons pas tolérer la banalisation de l’emploi d’armes chimiques, qui est un danger immédiat pour le peuple syrien et pour notre sécurité collective.

C’est le sens des initiatives constamment portées par la France au Conseil de Sécurité des Nations unies. La France et ses partenaires reprendront, dès aujourd’hui, leurs efforts aux Nations unies pour permettre la mise en place d’un mécanisme international d’établissement des responsabilités, prévenir l’impunité et empêcher toute velléité de récidive du régime syrien."

Et a donner le cap dans les jours à venir : "Depuis mai 2017, les priorités de la France en Syrie sont constantes : terminer la lutte contre Daech, permettre l’accès de l’aide humanitaire aux populations civiles, enclencher une dynamique collective pour parvenir à un règlement politique du conflit, afin que la Syrie retrouve enfin la paix, et veiller à la stabilité de la région."

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par MIMINE 95 - 14/04/2018 - 11:42 - Signaler un abus On ignore tout de cette attaque à commencer par sa réalité

    mais c'est "zu befehl Komandant US". "les priorités de la France en Syrie sont constantes : terminer la lutte contre Daech, permettre l’accès de l’aide humanitaire aux populations civiles, enclencher une dynamique collective pour parvenir à un règlement politique du conflit, afin que la Syrie retrouve enfin la paix, et veiller à la stabilité de la région." ....Ben voyons, la main sur le cœur et les doigts croisés dans le dos !!! Macron roi des "carabistouilles" et dangereux va t 'en guerre.

  • Par vangog - 18/04/2018 - 22:28 - Signaler un abus Les socialauds-macronistes sont avides de guerre!

    S’ils étaient logiques, ils remercieraient Assad et Poutine d’avoir préservé l’occident d’une menace djihadiste qu’lls seraient bien incapables de contenir (voir leur impuissance au Mirail, à NDDL, à Bures...). Grâce aux dernières attaques d’Assad, les jihadistes ont dû relâcher leurs otages de la ghouta et partir piteusement vers d’autres enfers... Les réfugiés Syriens au Liban commencent à rentrer, grâce à Assad. Et ce n’est pas grâce à Macrouille...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€