Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 24 Novembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

"Salut les Terriens" : Sonia Mabrouk remet en place Marwan Muhammad du CCIF

"Vous êtes une caricature, vous êtes une imposture", a lancé la journaliste au directeur du Collectif contre l'islamophobie.

A la niche

Publié le

Vives tensions samedi soir dans "Salut les Terriens", sur C8. L'émission présentée par Thierry Ardisson était consacrée au vote des musulmans et avait pour invités Marwan Muhammad, directeur du collectif Contre l'islamophobie, Lydia Guirous, essayiste et ancienne porte-parole des Républicains, ainsi que Sonia Mabrouk, auteure du livre "Le monde ne tourne pas rond, ma petite-fille" (dont les bonnes feuilles ont été publiées sur Atlantico).

Cette dernière a tenu à dire tout le mal qu'elle pensait du très médiatique Marwan Muhammad.

"Moi, ça me fait toujours rire les professionnels qui parlent au nom de tous les musulmans et qui parlent au nom de l'Islam. Pardonnez-moi monsieur, je tiens à vous le dire, vous êtes une caricature, vous êtes une imposture ! (...) Vous ne représentez rien ! Absolument rien ! Qui peut parler au nom des musulmans ? Personne ! Eux-mêmes !"

La journaliste, qui officie sur Europe 1 et Public Sénat, a lancé une deuxième salve : "Tout le monde vous traite de caricature ! Vous voulez maintenir les musulmans dans une position victimaire. Nous ne sommes pas des victimes ! Ma réussite, la réussite de tous les autres Français de confession musulmane vous le prouve tous les jours et dans tous les milieux."

"C'est incroyable que vous soyez reçu sur des plateaux de télévision, alors que beaucoup de vos activités sont aussi troubles. Démontrez-nous que vous n'avez aucun lien avec les Frères musulmans !", a-t-elle poursuivi. Marwan Muhammad a refusé de réponse.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Mario - 10/04/2017 - 14:22 - Signaler un abus ben dites donc , elle mérite

    ben dites donc , elle mérite sa réussite cette Mme Mabrouk!

  • Par lasenorita - 10/04/2017 - 14:43 - Signaler un abus Les ''Frères musulmans''

    Madame Mabrouk a critiqué ''Les Frères musulmans'': elle a raison! Elle a vécu en Tunisie et elle a vu les massacres causés par ces ''Frères musulmans''...En France, le CCIF (Collectif Contre l'Islamophobie en France) contrôlé par ''Les Frères Musulmans'' est considéré,par les imbéciles qui nous gouvernent,comme une ''association reconnue d'intérêt général'', ce qui lui donne droit à des subventions (c'est-à-dire à nos sous)..des associations qui se gavent avec les sous versés pour lutter contre l'islamophobie, ne se manifestent pas quand des Chrétiens se font massacrer par des musulmans!.. N'oublions pas, aussi, que le Qatar et l'Arabie Saoudite ''soutiennent'' les tortionnaires qui massacrent les Chrétiens!

  • Par lafronde - 14/04/2017 - 19:10 - Signaler un abus Toute ma considération pour ces femmes courageuses.

    Sonia Mabrouk sur Public Sénat, Malika Sorel naguère à l'Intégration républicaine (supprimée par Normal 1er) ou Lydia Guirous à l'UMP. Ces femmes défendent toutes l'assimilation, et la prise de responsabilité au mérite. Bravo à elles, car notre République a délaissé le mérite accessible à tous, pour la victimisation accessible aux hypocrites. Pour elles j'espère que les services compétents de la PP veillent à leur sûreté. La Liberté de leur parole est plus précieuse pour une République libre, que la parole de nombre de politiciens ou people conformistes.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€