Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 24 Juillet 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Russie : quand la fusée Proton-M transportant trois satellites explose

La fusée dont le lancement a été retransmis en direct par Roskosmos et la chaîne de télévision publique Rossia 24, a changé de trajectoire 16 secondes après le décollage.

Boum

Publié le

"Un accident est survenu lors du lancement de la fusée Proton-M depuis le cosmodrome de Baïkonour le 2 juillet. La fusée s'est écrasée sur le territoire du cosmodrome et a explosé" a indiqué un communiqué. En effet, une fusée russe transportant trois satellites pour le système de navigation Glonass a explosé mardi juste après son lancement à partir du cosmodrome russe de Baïkonour au Kazakhstan.

A 2h38, "ses moteurs ont cessé de fonctionner", selon le communiqué. La fusée a presque aussitôt explosé, retombant à environ 2,5 km du lieu du lancement, selon la même source. "Il semble que ce lancement va se solder par une catastrophe", avait commenté le présentateur de Rossia 24, juste avant que la fusée n'explose. "Selon de premières informations, l'accident n'a pas fait de victimes, ni de dégâts", a souligné Roskosmos.

Le lanceur transportait environ 600 tonnes d'heptyle, d'amyle et de kérosène. Une partie du personnel de Baïkonour a été évacuée en raison de ce "nuage toxique". Une commission spéciale avec le chef de Roskosmos, Alexandre Lopatine, à sa tête a été créée pour enquêter sur la catastrophe. En décembre 2010, trois satellites Glonass lancés à partir d'une fusée Proton étaient retombés dans l'océan Pacifique après l'échec de leur mise en orbite, provoqué par une surcharge de carburant dans le lanceur.

 

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€