Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 19 Avril 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Réforme de l'ISF : Alexis Corbière tacle Muriel Pénicaud et ses "62.000 euros gagnés"

"Plusieurs années de salaire au smic uniquement avec cette réforme" a-t-il précisé.

Scud

Publié le

Remonté, Alexis Corbière. Le n°2 de la France insoumise était l'invité de LCI ce mercredi matin et a joyeusement attaqué de toutes parts la politique gouvernementale… notamment sur le budget et la réforme de l'ISF. " J'ai vu que cela profite à certains ministres du gouvernement" a-t-il lancé. "J'ai vu que Madame Pénicaud a gagné 62.000 euros, plusieurs années de salaire au smic uniquement avec cette réforme".

Dans un article, Libération a en effet calculé que la ministre du Travail était la grande gagnante de cette réforme parmi les membres du gouvernement, puisqu'elle économiserait 62.000 euros par an (la plupart de son patrimoine étant constitué d'assurance vie et d'actions, désormais non taxées).

Une belle ristourne qui fait dire à Alexis Corbière : "Ils gouvernent pour certaines personnes, mais pas pour l’ensemble du peuple".

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Anguerrand - 04/01/2018 - 21:04 - Signaler un abus Voilà lés raisonnements les plus tupides des marxistes

    Mme Pénicaud va peut être gagner par rapport à l’ISF, Mais ce MARGOULIN de Corbière «  a oublié » sa perte se salaire par rapport à ce qu’elle gagnait chez Danone. Il oublie également de critiquer la fortune accumulée par Mélenchon qui est sans rapport avec ses activités de fonctionnaire qui n’ a jamais vraiment bossé, et a vécu sur le dos du privé

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€