Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 19 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Quand un ministre luxembourgeois s'énerve contre Matteo Salvini à propos de l'immigration

Le ministre luxembourgeois des Affaires étrangères, Jean Asselborn, n'a pas apprécié que Matteo Salvini explique qu'il préfère inciter les Italiens à faire des enfants plutôt que de faire venir des immigrés africains.

"Merde alors !"

Publié le

Il y a décidément deux visions en Europe sur l'immigration, et elles semblent irréconciliables. Nouvelle preuve : la colère du ministre des Affaires étrangères luxembourgeois, Jean Asselborn, face au ministre italien de l'Intérieur, Matteo Salvini, lors d’une conférence sur la sécurité et la migration ce vendredi.

Après que Jean Asselborn a expliqué que l'Europe vieillissante a besoin d'immigrés, Matteo Salvini a dit avoir "une perspective complètement différente". 

"Je pense être au gouvernement, payé par mes concitoyens, pour aider nos jeunes à recommencer à faire des enfants comme il y a quelques années et non pour extirper le meilleur de la jeunesse africaine", a-t-il dit.

"Peut-être qu’au Luxembourg il y a ce besoin, mais nous en Italie, nous ressentons le besoin d’aider nos enfants à faire d’autres enfants et non pas d’avoir de nouveaux esclaves pour remplacer les enfants que nous ne faisons plus." 

Le ministre luxembourgeois a commencé à réagir, estimant ces propos "abusés", tandis que Matteo Salvini lui demandait de ne pas l'interrompre. Sans succès : "Au Luxembourg, on avait des dizaines de milliers d’Italiens qui sont venus comme migrants, qui ont travaillé à Luxembourg, pour que vous, en Italie, vous ayez de l’argent pour vos enfants ! Merde alors !", a éructé Jean Asselborn.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par borissm - 15/09/2018 - 14:19 - Signaler un abus L'immigration (ou plutôt l'émigration) italienne

    a eu lieu il y a près d'un siècle en Europe et aux États Unis. L'immigration africaine -- qui ne sot pas des européens, il faut le rappeler à M. Jean Asselborn, a lieu aujourd'hui, elle concerne des millions d'individus, et bientôt des dizaines de millions (l'Afrique comptera deux milliards d'habitants en 2050). Quel rapport entre les deux phénomènes ? Et combien le Luxembourg compte-t-il aujourd'hui d'immigrés maghrébins et africains ?

  • Par Atlante13 - 16/09/2018 - 10:06 - Signaler un abus Pourrait-on expliquer à ce ministre

    que le Luxembourg pourrait très bien accueillir tous ces migrants, vu que son pays est un paradis fiscal, et qu'il accueille déjà tous les comptes bancaires, crapuleux ou non, de toute l'Europe.

  • Par lasenorita - 16/09/2018 - 10:51 - Signaler un abus Salvini a raison!

    Les immigrés musulmans arrivent ''clandestinement'' en Europe tandis que les immigrés italiens venaient ''légalement'',ils venaient pour travailler et se sont bien ''intégrés'' aux pays européens,ils n'avaient pas toutes les ''aides'' que l'on donne actuellement aux immigrés musulmans qui répandent la terreur et l'insécurité en Europe,ces musulmans sont ''tarés'' pour la majorité à cause de la consanguinité (due aux mariages ''arrangés'' entre cousins) et ils nous apportent des maladies qui avaient disparues en Europe!Le ministre luxembourgeois n' a pas à ''donner des leçons'' au ministre italien:le Luxembourg a 600.000 habitants et zéro migrant tandis que l'Italie a 60 millions d'habitants et a reçu 700.000 migrants!....

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€