Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 21 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Pour Zlatan Ibrahimovic, la France, ce "pays de merde", "ne mérite pas le PSG"

L'attaquant suédois du club de la capitale s'est une nouvelle fois signalé, à Bordeaux, après une défaite de Paris 3-2, en insultant le corps arbitral et le pays où il joue.

Carton rouge

Publié le

Nouvelle provocation ou provocation de trop ? Zlatan Ibrahimovic, excédé par une décision arbitrale lors du match Bordeaux-Paris, perdu par le PSG 3-2, le Suédois s'en est pris à M. Jaffredo en déclarant, en anglais : "Cela fait quinze ans que je joue au foot, je n'ai jamais vu un arbitre aussi pourri, dans ce pays de merde." Et d'ajouter tous pectoraux dehors : "Ce pays ne mérite pas le PSG". Selon lui, deux décisions de l'arbitre ont été en sa défaveur durant la rencontre : une passe en retrait d'un Bordelais à son gardien, qui aurait dû donner lieu à un coup franc dans la surface de réparation, et un penalty non sifflé sur lui, malgré ses protestations. 

Quelques heures après les faits, dans un communiqué, Zlatan Ibrahimovic présente ses excuses : "Je tenais à préciser que mes propos ne visaient ni la France ni les Français, explique le Parisien dans un communiqué.

J'ai parlé de football et non d'autre chose. J'ai perdu le match, et je l'accepte, mais je n'accepte pas quand l'arbitre ne suit pas les règles. Ce n'est pas la première fois que cela se produit. Je me suis exprimé sous le coup de l'énervement et tout le monde sait qu'à ce moment-là les mots peuvent dépasser la pensée. Je tiens à m'excuser si des personnes se sont senties offensées."

Mais, il pourrait y avoir des suites, et de nouvelles sanctions à l'encontre du géant scandinave. En effet, dans un bref communiqué, la Ligue de Football professionnelle a indiqué que suite à l’envoi du rapport des officiels," la commission de discipline de la LFP étudiera lors de sa séance du jeudi 19 mars les propos tenus par Zlatan Ibrahimovic".

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€