Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 18 Octobre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Paris : Le forain Marcel Campion filmé en train de prononcer des propos homophobes

"Toute la ville maintenant est gouvernée par des homos", a notamment dit le "roi des forains" en janvier lors d’une réunion organisée à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis) pour lancer son mouvement, Paris Libéré.

Injurieux

Publié le

Le forain Marcel Campion, qui est en guerre contre Anne Hidalgo et veut peser lors des prochaines élections municipales à Paris, a été filmé en janvier dernier lors d'une réunion publique lors de laquelle il a tenu des propos à caractère homophobe, selon une vidéo diffusée sur le site du JDD.fr

Cette réunion publique a eu lieu le 27 janvier. Elle avait été organisée à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis) pour le lancement du mouvement de Marcel Campion, "Paris Libéré".

Sur la vidéo, il commence par remettre en cause l'origine de certains élus : "Est ce que c’étaient des Parisiens? Moi, je ne sais pas, j’ai connu Delanoë, il était Tunisien. Là, on a Anne Hidalgo, elle est Madrilène".

Puis, il poursuit en dénonçant le plug anal de Paul McCarthy exposé place Vendôme pendant la Fiac 2014 : "Vous savez, le truc qu’ils se mettent dans le fion, pour les pervers là. À Noël, c’est bien pour les enfants", ironise-t-il. 

Il poursuit ensuite en s'en prenant à l'ancien premier adjoint d'Anne Hidalgo, Bruno Julliard : "C'est lui qui commande toute la ville. Comme il était un peu de la jaquette, il a rencontré Delanoë, ils ont fait leur folie ensemble et paf, il est premier adjoint. Et avec Anne Hidalgo, il est super parce qu’en même temps il lui a amené tous les homos de la terre. C’est à dire que toute la ville maintenant est gouvernée par des homos."

Alors qu'un assistant lui demande discrètement d'être "plus poli", il rétorque : "Moi, j’ai rien contre les homos, d’habitude, je dis les 'pédés', mais on m’a dit hier qu’il fallait plus que je dise ça. Donc je ne dis plus les pédés, je dis les homos. J’ai rien contre eux, sauf qu’ils sont un peu pervers. Ceux qui sont là."

Marcel Campion a démenti ces propos filmés. Il assure avoir qualifié Bruno Julliard de pervers pour dénoncer "sa perversité en affaires", explique Le JDD.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par jmege - 25/09/2018 - 15:20 - Signaler un abus Des dérives (perverses ?) de la politique !

    Comme d'autres, je déplore la médiocrité du débat politique et des arguments mis en avant par les uns ou les autres. Je condamne par avance les propos homophobes, c'est à dire ceux qui vise à rejeter une personne à cause de son orientation sexuelle. Mais ce cas est assez caricatural. Mr Campion dont je ne connais pas le programme (en a t'il un ?) est attaqué non pas sur le fond de ses idées mais parce qu'il déplore que la place accordée à une certaine catégorie de personnes (homos dans ce cas) lui semble trop importante. Je n'ai pas d'avis sur le sujet mais l'exactitude du propos pourait faire l'objet d'une vérification si nécessaire. Le discours par lui même ne brille pas par son niveau. Mais la réponse de ces adversaires réussit à paraître (au moins à mes yeux) encore pire... : en l'occurence Mr Campion ne serait pas crédible parce que homophobe. Point à la ligne, la condamnation est définitive, n'écoutez plus son éventuel programme ni ses propositions d'amélioration de la vie parisienne car elles émanent d'un affreux réactionnaire qui est homophobe. S'il en vient à parler des problèmes liés à l'immigration, il sera en plus raciste .... donc RN ?

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€