Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 27 Mai 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

"P**ain de nom de Dieu, il a décollé" : la réaction d'Elon Musk lors du lancement de Falcon Heavy

"Regardez ça, c'est surréaliste", a réagi Elon Musk, en voyant son propulseur s'envoler.

Starman

Publié le

Mardi 6 février. 15h45, heure locale à Cap Canaveral. Le Falcon Heavy, fabriqué par SpaceX, décolle dans un nuage de vapeur, ses 27 moteurs lui faisant en quelques secondes quitter la terre ferme. Suivent une trentaine de minutes haletantes entièrement retransmises par de nombreuses caméras embarquées. Une opération scientifique – et de communication – réussie qui a attiré tous les regards du monde entier.

Pourtant, tout n'était pas gagné. Elon Musk lui-même, pourtant si confiant dans l'avenir, avait affirmé que le vol expérimental avait une chance sur deux d'échouer. Alors, quand il a compris que la mission pourrait être un succès, Elon Musk a laissé éclater sa joie, comme le montre une vidéo de National Geographic. "P**ain de nom de Dieu, il a décollé" ("Holy flying f--k, that thing took off"), peut-on l'entendre dire, complètement incrédule. Quelques secondes plus tard, le milliardaire et son équipe se ruent à l'extérieur pour observer le spectacle, alors que les trois fusées opèrent un ballet millimétré dans et hors de notre atmosphère.

Les deux propulseurs annexes envoient la principale fusée hors de l'atmosphère avant de venir atterrir toutes les deux sur des plateformes. "Regardez ça, c'est surréaliste", lâche Elon Musk.

La fusée principale a elle mis en orbite… une Tesla, la voiture commercialisée par Elon Musk. Cette dernière, lancée dans l'espace au son de Space Oddity du regretté David Bowie, est pilotée par le fameux "Starman", personnage culte de l'univers du musicien. La voiture navigue désormais vers Mars.

 

 

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€