Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 19 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

"Un ours polaire n'a rien à faire dans le sud de la France" : la pétition qui demande le transfert de "Raspoutine" du parc Marineland

L'association "C'est assez" interpelle le ministre Nicolas Hulot sur la situation des ours du parc Marineland en proie à une chaleur accablante.

Requête

Publié le

Une pétition a été lancée par l'association "C'est assez !" pour demander le transfert de l'ours polaire "Raspoutine" ainsi que d'une ourse du parc Marineland d'Antibes pour un lieu plus adapté comme le parc Rovdjurspark en Suède.

"Un ours polaire n’a rien à faire dans une baignoire, n’importe où dans le monde, et encore moins dans le Sud de la France" détaille l'association qui interpelle Nicolas Hulot.

Selon cette dernière, les pensionnaires du parc aquatique montreraient des signes de faiblesse à cause de la chaleur. Toujours selon l'association, la vidéo qui accompagne la pétition "montre l’ours Raspoutine en plein soleil sous une température de 23°. L’été, dans le sud de la France les températures sont de plus en plus caniculaires, surtout en pleine journée et sans ombre. Des pics de chaleur avoisinant les 40°C ont été constatés l’été dernier. Or au-dessus de 10°C les ours polaires souffrent d’hyperthermie.

En effet, leur peau noire sous leur fourrure est faite pour capter la chaleur du soleil.

Dans l’enclos, aucune zone d’ombre ne permet aux animaux de s’abriter du soleil. L’accès à la cave réfrigérée était fermé par une grille comme on peut le constater à la fin de la vidéo. Raspoutine et Flocke n’ont donc aucune possibilité d’échapper à la chaleur ambiante. 

La pétition a pour l'instant récolté plus de 90 000 signatures.

 

 

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€