Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 25 Avril 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

ONPC : Yann Moix fait son mea culpa sur sa "condescendance avec les petits candidats"

Le chroniqueur est revenu samedi sur le traitement qu'il a réservé aux petits candidats dans "On n'est pas couché" sur France 2.

Un peu tard

Publié le

Depuis le début de la campagne électorale, l'émission "On n'est pas couché" sur France 2 est critiquée pour son traitement des petits candidats à la présidentielle, en particulier Philippe Poutou et Jean Lassalle. Samedi dans Le Monde, la productrice de l'émission, Catherine Barma, a récusé ces accusations. "ils n’ont pas été plus maltraités que quiconque. C’est l’émission qui est comme ça. Ces candidats, au discours moins établi, sont moins habitués à cet exercice et au format de ce style d’émission alternant politique, société et culture face à des chroniqueurs pugnaces.

Ils sont en outre très tendus sur la question du temps de parole", a-t-elle dit.

Pourtant, le soir même, le chroniqueur Yann Moix a fait son mea culpa sur le traitement des petits candidats. Après avoir dit qu'il avait trouvé Philippe Poutou "excellent" lors du débat à onze, Yann Moix a expliqué avoir "réfléchi sur moi-même. C'est vrai que parfois, j'ai eu une sorte de condescendance en recevant les petits candidats. Et me me dis, est-ce qu'ils vallent moins qu'un Thierry Solère - contre qui je n'ai rien - qui sous prétexte qu'il a une cravate et s'exprime très bien, enfume encore plus qu'eux peut-être."

"C'est la démocratie. Ils ont eu leurs 500 signatures. Moi, ce soir, j'ai décidé de faire amende honorable par rapport à certains. (...) Peut-être que je vais arrêter d'être un peu hautain vis-à-vis d'eux. Ils font parfois du bien à la démocratie", a-t-il assuré.

 
 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€