Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 24 Mai 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

ONPC : le porte-parole de LREM dénonce l'attitude "égoïste et bobo" des bloqueurs d'universités

Le député Gabriel Attal était l'invité de Laurent Ruquier, ce samedi.

Franc parler

Publié le

Laurent Ruquier recevait ce samedi sur le plateau d'"On n'est pas couché", sur France 2, le député des Hauts-de-Seine et porte-parole de La République en marche Gabriel Attal. Interrogé sur les université bloquées (l'émission a été enregistrée avant l'évacuation de Tolbiac), le jeune député s'est montré très critique : " Quand des jeunes assument de bloquer des universités pour empêcher les autres étudiants de passer leurs partiels, je trouve que c’est une attitude égoïste et bobo", a-t-il dit.

Pour lui, alors qu'il existe actuellement "une inégalité sociale concernant l'orientation", la loi ORE "permet de mieux informer les futurs étudiants sur ce qu'on attend d'eux dans telle ou telle filière." Il ajoute que "jamais on a donné autant de moyens à l'enseignement supérieur.

La loi ORE, c'est 1 milliard supplémentaire pour les universités."

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Deudeuche - 22/04/2018 - 21:08 - Signaler un abus Il porte une bonne parole concernant

    Ces conn....crétins!

  • Par MIMINE 95 - 23/04/2018 - 09:13 - Signaler un abus POUR :" égoïste et bobo"

    Gabriel en connait toutes les arcanes car il le pratique depuis fort longtemps.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€