Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 25 Juin 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

ONPC : Malek Boutih accuse Mélenchon de "biberonner la jeunesse à la haine"

L'ancien président de SOS Racisme a également fait un étonnant raccourci entre Daech et la France insoumise.

Diatribe

Publié le

Malek Boutih semble n'avoir que très peu d'estime pour Jean-Luc Mélenchon et son mouvement, la France insoumise. Invité de l'émission "On n'est pas couché", sur France 2, samedi 19 mai, l'ancien président de SOS Racisme est allé jusqu'à faire une analogie entre le discours insoumis et celui de Daech.

A l'intervention de la chroniqueuse Christine Angot, qui évoquait une jeunesse de banlieue  davantage prompte à se radicaliser plutôt qu'à s'engager dans l'associatif ou la politique, l'ancien député socialiste s'est fendu d'une diatribe assassine envers le discours de haine que tient, selon lui, certains responsables politiques.

"Toute une génération ne croit plus à la démocratie"

"Ce qui a tué la gauche, ce n'est pas Macron. C'est qu'elle est devenue méchante, aigrie, elle est devenue juste la volonté de combattre, de détruire. Elle a perdu ce qu'elle avait de plus beau : l'espérance, le fait de dire que demain ce sera mieux", explique-t-il. "Les jeunes d'aujourd'hui qui partent vers le radicalisme ont croisé des militants politiques. Mais ces mecs-là, au lieu de leur parler positivement, les ont caressé dans le sens du poil : 'T'as raison d'avoir la haine, ouais c'est un pays pourri, ouais vous êtes maltraités...".

Alors, quand Laurent Ruquier lui fait remarquer que certains jeunes s'engagement par exemple du côté de la France insoumise, Malek Boutih lâche les chevaux. "Ça peut être un sas. Quand vous biberonnez à la haine, quand monsieur Mélenchon biberonne à la haine une jeunesse […] oui, ça amène à ça... Quand toute la tonalité est violente, tout vous amène à la violence", assène-t-il, s'alarmant de voir, selon lui, que "toute une génération ne croit plus à la démocratie, pense que c'est un décor de carton-pâte". "C'est ce mouvement-là qui est en cours: un mouvement de radicalisation de la jeunesse, et dans cette radicalisation, il y a des segments très violents. Il y a un nouveau nazisme avec l'islamisme, mais pourquoi pas dans quelques années un terrorisme écologiste par exemple", conclut-il. Les sympathisants insoumis devraient apprécier.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Atlante13 - 21/05/2018 - 09:31 - Signaler un abus Il n'a fait

    que dire des vérités. La gauche et l'extrême-gauche n'ont jamais apporté que le haine.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€