Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 25 Juin 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

"On n'est pas des truands !" : un député LR fustige les règles de l'Assemblée nationale

Jean-Luc Reitzer a dénoncé les petits salaires des élus et les "contrôles" que subissaient les parlementaires.

En colère

Publié le

Mardi à l'Assemblée nationale, lors d'une séance d'audition de membres de la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP), le député LR Jean-Luc Reitzer a fustigé les "contrôles" que subissent les parlementaires et les petits salaires des députés.

"On n'est pas des truands!"

Selon cet élu de la 3e circonscription du Haut-Rhin depuis 1988, il faudrait "peut-être faire en sorte de mieux payer les députés". "Finalement, s'il y a beaucoup de députés qui travaillent encore à côté, est-ce que c'est peut-être parce qu'ils ne sont pas assez bien payés?", a-t-il lancé à ses collègues, avant de rappeler l'exemple de la députée La République en marche qui avait déclaré à L'Opinion devoir désormais manger "pas mal de pâtes". "Il y a des collègues là, surtout des petits nouveaux qui sont arrivés, (...) ils gagnaient 10 ou 15.000 euros, et maintenant ils se retrouvent avec 5300 euros".

En outre, Jean-Luc Reitzer a dénoncé le "contrôle" de l'indemnité représentative de frais de mandat, qui oblige les élus à fournir des justificatifs pour leurs dépenses. "On passe son temps maintenant à collecter les factures, les notes de restaurant", s'est-il plaint. Et d'ajouter à propos de la déclaration de patrimoine, votée en 2013 à la suite de l'affaire Cahuzac : "C'est mon épouse qui fait tout, mais je sais que quand elle doit [le faire], elle passe un mauvais quart d'heure". "Franchement, je vous le dis sincèrement, y en a ras la casquette de ça. On n'est pas des truands ! On n'a pas besoin d'être en permanence contrôlé, suspecté de vouloir s'en mettre plein les poches".

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Patrice LUCAS - 26/05/2018 - 11:43 - Signaler un abus Quel charisme , en principe c

    Quel charisme , en principe c'est un honneur d'être un représentant de la nation, si son salaire de député est insuffisant , il peut toujours démissionné , la nation trouvera bien un successeur digne , 5300 euros plus tous les à cotés ......plus d' un français y compris diplôme , y compris très travailleurs aimerait percevoir cette somme , c'est un peu indigne , de fait c'est immoralité mérite bien un contrôle suivi

  • Par Atlante13 - 26/05/2018 - 12:07 - Signaler un abus Je ne comprends pas,

    ce qu'on demande à ce "monsieur", il y a longtemps qu'on l'impose, et même bien pire, à tous les chefs d'entreprises. Et rappelons que ce sont ses confrères qui l'avaient imposé. Donc, pour lui, tous les chefs d'entreprise sont des truands?

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€