Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 24 Février 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Mariage gay : après le kiss-in pour, au tour des manifs contre

Les manifestations s'enchaînent sur la brûlante question de la légalisation du mariage des homosexuels, avec plusieurs évènements tenus cette semaine.

Match

Publié le

Riche semaine pour le débat sur la légalisation du mariage des homosexuels : il se joue en effet conjointement à l'Assemblée Nationale... et dans la rue. Tandis que la commission des Lois de l'Assemblée tient depuis jeudi 8 novembre une série d'auditions ouvertes à la presse sur le projet de loi sur le mariage et l'adoption par les couples homosexuels (qui avait été présenté la veille en conseil des ministres), un kiss-in s'est tenu jeudi 15 au soir devant l'hôtel de ville de Paris pour le soutenir - lui-même, succédant à un rassemblement devant l'Assemblée nationale mercredi 7 mené par l'Inter-LGBT.

Changement de ton ce week-end : ce n'est pas une manifestation contre... mais bien deux qui se dérouleront. A la "Manif pour tous" ce samedi, succèdera un défilé de l'association Civitas ce dimanche. Et ce n'est pas tout à fait la même ambiance qui y sera attendue...

Samedi, c'est en effet l'humoriste et "catho branchée" revendiquée Frigide Barjot, notamment passée par la "bande à Ruquier", qui mènera la "Manif pour tous". Les deux autres porte-paroles de la manifestation, Xavier Bongibault et Laurence Tcheng, n'ont pas grand-chose au commun - apportant au côté hétéroclite de cette manifestation qualifiée de "citoyenne" par Frigide Barjot - : le premier, militant UMP et athée de 21 ans, dirige l'association "Plus gay sans mariage", tandis que la seconde est une enseignante en ZEP ouvertement de gauche et proche des Poissons Roses, le courant catholique du PS. Cet "happening" s'était notamment fait connaître avec cette vidéo de présentation :

Dimanche, l'Institut Civitas appelle de son côté à manifester en compagnie, notamment, de la paroisse traditionaliste Saint Nicolas du Chardonnet. Et entre les deux rassemblements, ce n'est pas une relation au beau fixe. Frigide Barjot, à propos des associations religieuses manifestant ce dimanche, explique ainsi que si elle agit, "c'est pour montrer que des gens comme ça ne sont pas légitimes à porter ce débat". "Il s'agit de proposer à tous, homos, hétéros, juifs, cathos, etc. de venir appeler à un grand débat national" poursuit-elle. Le défilé du 17 réunit d'ailleurs d'autres associations, comme l'Alliance VITA et le Collectif pour l'enfant de Béatrice Bourges.

Même si Frigide Barjot a finalement appelé ceux qui manifesteront le 18 à les rejoindre... le 17, l'Institut Civitas n'a pas l'air d'être emballé par cette proposition. Des phrases de l'humoriste comme "Les homosexuels sont une richesse pour notre société" ou "le 17 ce sera la manifestation laïque et républicaine" ne sont pas passées. Alain Escada, le secrétaire général de ce mouvement catholique, insiste sur le fait que les deux manifestations ne délivrent pas le même message : les organisateurs de la manif du 17 "veulent renvoyer une image plus lisse".

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vigil - 16/11/2012 - 19:24 - Signaler un abus On critique tout, ou presque,

    On critique tout, ou presque, de ce qui est américain mais, étonnament, on les imitent en tout, à commencer par la généralisation du "politiquement correct" par les médias. L'expression "marige gay" relève de ces mécanismes. La communauté homo (très présente dans les milieux médiatiques) a imposé en France ce "label" venu des USA. Evidemment là-bas, le vocable "gay" ne signifie pas joyeux mais chez nous, il pouvait l'être. C'est en tout cas leur pari, une initiative parmi bien d'autres pour promouvoir leur causes, notamment envers les jeunes. Comme d'habitude avec les médias, la consigne est passée et tous, comme un seul homme, n'utilisent plus que cette expression. Qu'on ne s'y trompe pas, pour une majorité de français l'homosexualité, si elle n'est pas condamnable, n'en reste pas moins une pratique marginale et "atypique". Donc pour nous, gens normaux, on continue à parler d'homos et non pas de "gay". S'agissant à présent du mariage homo, un débat qui divise les français, il est très criticable de parler de mariage gay. Il s'agit pour nombre d'entre nous de mariages tristes, de mariages iniques qui ne satisfairaient que l'égoisme et le sensationalisme.

  • Par kettle - 17/11/2012 - 09:09 - Signaler un abus La manif pour tous c'est maintenant !

    http://frigidebarjot.com

  • Par kettle - 17/11/2012 - 09:15 - Signaler un abus "Kiss In" / Lesbian Gay Bi Trans /

    Qui veut un herpes? Qu'est ce qui avait dans ces bouches avant?

  • Par Lisa Cornet - 17/11/2012 - 09:20 - Signaler un abus En réponse aux opposants au mariage homo...

    ...une lettre ouverte qui m'a émue ce matin. A lire ! http://lovingvsvirginia.wordpress.com/

  • Par walter99 - 17/11/2012 - 16:29 - Signaler un abus Pauvre prêtres !

    Parlons un peu de la vie sexuelle des prêtres ! ils seront les derniers à pouvoir se marier entre eux, après les homosexuels, c'est triste:ce sont des gens très courageux ,passer toute sa vie à cacher sa sexualité ça doit être dur.. il y a des imams et des rabbins homosexuels,une mosquée va marier deux musulmanes homosexuelles au mois de novembre, les catholiques vont passer à l'arrière garde de toutes les religions. Il y a des rabbins homosexuels dans le judaisme réformé! informez vous !

  • Par vigil - 17/11/2012 - 18:40 - Signaler un abus @ walter

    Un imman qui va marier des homosexuel ! Si c'est pas de la désinformation ça ! Plus sérieusement, si mon voisin veut se faire végétarien, je le laisse faire mais je garde mes habitudes, surtout si elles sont consubstencielles de ma culture. Enfin, quand on aura autorisé le mariage des homos, ils demandront le droit à la procréation assistée (payée par la sécu. évidemment), et après ce nouveau droit accordé, que faudra-t-il leur concéder, le droit à l'allocation biberon pour le parent 1 ? Pour le parent 2 ? Ce qui est en jeu ici, c'est de satisfaire à un bande de trous du C.. ultra minoritaire, qui souhaitent connaître l'étendue de leur pouvoir. On n'est pas obligés de leur donner raison au pretexte qu'ils ont de puissants relais dans les médias. Enfin je n'ai rien contre les homos, sauf s'ils se livrent au prosélitisme. Ce qui est largement le cas dans cette affaire.

  • Par yoda - 18/11/2012 - 21:59 - Signaler un abus kiss-in

    beurk beurk beurk...... c'est tout ce que j'ai à dire là !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€