Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 28 Mai 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Manifestation contre la loi Travail : quand une centaine de lycéens saccagent un Franprix à Paris

Après s'en être pris à des commissariats, des lycéens en colère après les violences commises à l'égard d'un de leur camarade, ont pillé un supermarché de l'avenue Jean-Jaurès à Paris.

Vengeance

Publié le

Jeudi soir, la diffusion d'une vidéo dans laquelle un lycéen se fait frapper au visage par un policier, en marge d'une manifestation contre la loi Travail, a enflammé le web français. En réaction, vendredi, les élèves du lycée Bergson, où est scolarisée la victime, ont décidé de venger leur camarade en s'attaquant à deux commissariats dans le 19e arrondissement de la capitale. Ensuite, Ils se sont ensuite dirigés vers un Franprix de l'avenue Jean Jaurès, et ont commencé à le vandaliser, comme on peut le voir sur des images diffusées par MetroNews.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 26/03/2016 - 16:09 - Signaler un abus Un Franprix pour une beigne dans la gueule?

    On devrait envoyer ces jeunes en stage de vie dans quelques régions du tiers-monde pour leur apprendre ce que ne sont plus capable de leur transmettre ni leurs parents-bobos, ni leurs enseignants-gauchos, afin de leur donner le sens des proportions!

  • Par essentimo - 26/03/2016 - 19:36 - Signaler un abus Quand il n'y aura

    plus de policiers pour les protéger parce qu'ils en auront assez de se faire insulter voire attaqués, ce sont les parents qui viendront pleurer.

  • Par Deudeuche - 26/03/2016 - 20:35 - Signaler un abus De bons petits

    imitateurs de leurs parents, voir grands parents.

  • Par Pourquoi-pas31 - 27/03/2016 - 00:21 - Signaler un abus Ce pauvre petit

    Il s'est pris un bourre-pif par un policier. Quand on est petit et fragile, comme lui à son age, on reste sagement chez soi ou à l'école. On ne va pas jouer avec les grands. En sport, il va s'inscrire dans la section "dominos" ce sera plus prudent.

  • Par sapiensse - 27/03/2016 - 07:13 - Signaler un abus ministres coupables

    Quand des ministres se précipitent au micro des médias pour dénoncer un flic excédé qui file un coup de poing à un jeune, en oubliant qu'il a fallu 4 ou 5 policiers pour maitriser ce gamin et sans nous dire pourquoi ce gamin s'est retrouvé dans cette situation, hé bien ces ministres Cazeneuve et El Kohmri pour ne pas les citer sont entièrement responsable du vandalisme au Franprix.. Ils ont aussi la démonstration du niveau d'intérêt réel de ces jeunes pour la réforme du code du travail.

  • Par sapiensse - 27/03/2016 - 07:17 - Signaler un abus bourrage de crane

    on a vu en boucle le coup de poing d'un flic sur un jeune. On a eu droit a une quantité de témoignages de jeunes qui ont tout vu de la scène. Par contre, les gens qui ont eu leur bagnole brulée on ne les a pas entendus. De même que le directeur de Franprix et les employés qui ont dû être effrayés ou frappés... ça on ne les entendra jamais. Presse de m...

  • Par Outre-Vosges - 27/03/2016 - 10:32 - Signaler un abus Quel genre de « jeunes » ?

    « On devrait envoyer ces jeunes en stage de vie dans quelques régions du tiers-monde » écrit @vangog, disons plutôt qu’on devrait les renvoyer là d’où ils sont venus.

  • Par vangog - 27/03/2016 - 16:06 - Signaler un abus L'aveuglement de la vengeance...

    Les djeuns tellement indignés par l'injustice, viennent de se livrer à une injustice majeure: casser l'outil de travail d'une dizaine d'innocents, en plus de leurs fournisseurs et commanditaires, pour se venger d'une brutalité supposée, mais non confirmée...l'engrenage de la violence, à partir d'une vétille, les manipulateurs trotskystes savent parfaitement l'ordhestrer!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€