Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 01 Juillet 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Madonna fond (encore) en larme sur scène suite à la perte de la garde de son fils

Madonna est très affectée par la perte de la garde de son fils Rocco, qui l'a quittée pour son père à Londres.

Mère courage

Publié le

Séquence émotion vendredi, lors du concert de Madonna à Auckland (Nouvelle Zélande) : la star a commencé à pleurer au moment où elle s'apprêtait à entonner une chanson dédicacée à son fils, Rocco.

"Il n'y a pas d'amour plus fort que celui d'une mère envers son fils", a-t-elle confié au public, avant d'espérer qu'il écoute cette chanson, "où qu'il soit".

Pourquoi un tel message ? Tout simplement car l'adolescent refuse de vivre avec sa mère à New York et préfère rester avec son père Guy Ritchie à Londres.

Et mercredi, les avocats de Madonna et de Guy Ritchie se sont retrouvés à la Cour suprême de New York pour écouter la décision du juge en charge du dossier de l'adolescent de 15 ans.

Or, ce dernier a été autorisé, conformément à ses souhaits, à rester avec son père à Londres.

 

Ce n'est pas la première fois que Madonna pleure en évoquant son fils en concert. C'était déjà arrivé en janvier dernier.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par ocean5 - 07/03/2016 - 15:47 - Signaler un abus Sniff Sniff

    Larmes de crocodile, la salope su show biz se souvient qu'elle a un fils

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€