Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 24 Mai 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Jean-Pierre Foucault n'ira pas à On n'est pas couché : "Je ne vais pas au tribunal. Je ne suis pas maso"

Jean-Pierre Foucault estime que "la télé n'est pas cruelle mais elle est irrespectueuse".

Tacle

Publié le

Non, Jean-Pierre Foucault ne s'assiera pas dans le fauteuil des invités d'On n'est pas couché, l'émission de Laurent Ruquier sur France 2. Il l'a expliqué ce samedi dans On refait la télé", l'émission d'Eric Dussart et Jade sur RTL.

"Je ne vais pas au tribunal. Je n'ai rien à me reprocher. Je ne suis pas maso, je ne vais pas quelque part pour me faire flageller. C'est clair et net. Je n'ai pas envie de donner du grain à moudre à des gens qui font un spectacle sur le dos d'autres personnes", a-t-il expliqué. L'animateur de TF1 a une autre vision de son métier : "Chez moi, quand je reçois quelqu'un, je ne reçois pas des gens que je ne peux pas supporter ! Ce n'est pas possible..." Pour lui, "la critique est bonne, quelle qu'elle soit" mais  "systématiquement y aller pour se faire assommer, je n'ai pas envie".

Pour Jean-Pierre Foucault, "la télé n'est pas cruelle mais elle est irrespectueuse. Ce n'est pas bien. Et pourquoi pas baisser ou lever le pouce pendant qu'on y est ! On mettrait ça à Nîmes par exemple ou à Arles, on mettrait les auteurs de livre au milieu de l'arène et puis on les donnerait à bouffer aux lions".

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Atlante13 - 20/01/2018 - 18:18 - Signaler un abus Enfin,

    un homme qui ose dire non à une bande de sectaires bien mal pensants..

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€