Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 28 Juin 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Jean-Jacques Urvoas attaque les frondeurs et juge leur position "ridicule"

Le député socialiste a sévèrement critiqué l'attitude des frondeurs de la majorité, qui s'apprêtent à se prononcer lors du vote de confiance de Manuel Valls.

Critique

Publié le

Alors que les députés sont appelés à voter la confiance au gouvernement de Manuel Valls ce mardi, les frondeurs continuent d'afficher leur volonté "d'abstention collective". Une attitude "ridicule" selon Jean-Jacques Urvoas, député breton et proche du Premier ministre.  

"Bien sûr qu'on va l'avoir (la confiance) mais est-ce qu'on mesure le caractère ridicule de la situation ?

Nous sommes socialistes, le Premier ministre est socialiste, les Français ont voté aux législatives pour les socialistes et à chaque vote important à l'Assemblée nationale, on se pose la question de savoir si les députés socialistes vont soutenir le Premier ministre socialiste. (…) Il y a quand même une dimension baroque, cocasse" a-t-il soutenu.

Jean-Jacques Urvoas va ensuite plus loin en estimant que si un député frondeur est en désaccord avec le gouvernement, il devrait alors "voter contre" et quitter le parti socialiste. 

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€