Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 22 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Italie : au moins 30 morts après l'effondrement d'un viaduc à Gênes

Une partie d'un viaduc d'une autoroute s'est effondrée à Gênes en Italie. Selon le ministre de l'Intérieur italien, Matteo Salvini, 30 victimes sont à déplorer, d'après un nouveau bilan.

Terrible drame

Publié le

L'Italie fait face à un catastrophe effroyable. Une portion d'un viaduc de l'autoroute A10 s'est éffondrée ce mardi 14 août à Gênes. Le pont Morandi s'est effondré vers midi. Plusieurs dizaines de mètres de route sont manquants, dans une zone habitée. Le viaduc a été construit sur l'autoroute A10 dans les années 1960. D'importants travaux de rénovation avaient d'ailleurs été menés en 2016. 

Des morceaux du viaduc se sont effondrés sur une voie ferrée, des immeubles et une rivière en contrebas.    

Cette tragédie est intervenue alors que les conditions météorologiques étaient mauvaises.

Un orage violent s'abattait sur la région, selon les pompiers.  

Le directeur des urgences de la ville, Francesco Bermano, a donné le chiffre de "dizaines de victimes parmi ceux qui sont tombés dans le viaduc et ceux qui sont restés coincés sous les décombres", selon des informations de Rainews.

Selon le ministre de l'Intérieur Matteo Salvini, cité par le Corriere della Serra, au moins 11 personnes sont décedées. Le dirigeant politique suit la situation "minute par minute". 

Selon un nouveau bilan à 15h13, Edoardo Rixi, le vice-ministre des Transports, a indiqué que 22 victimes sont à déplorer. Présent sur les lieux du drame, il a indiqué qu'il y avait "au moins une vingtaine de voitures impliquées". Le bilan pourrait donc encore s'aggraver dans les heureus qui viennent. 

De nombreux témoins ont parlé d'une "scène d'apocalpyse".  

Le ministre de l'Intérieur italien, Matteo Salvini, a apporté de nouvelles informations sur le bilan aux alentours de 16h. Au total, 30 personnes sont mortes dans la catastrophe. "Beaucoup de blessés graves" sont à déplorer. Le bilan "risque de s'alourdir", selon le ministre.   

Plus de 200 pompiers et des équipes cynophiles sont mobilisés afin de retrouver des survivants et pour parvenir à extraire les corps des victimes au milieu des décombres. Lors de l'effondrement du pont, les camions et les voitures ont été précipités dans le vide, 45 mètres plus bas. Selon le chef de la protection civile italienne Angelo Borrelli, au moment du drame, près de 30 à 35 voitures se trouvaient sur le viaduc, ainsi que trois poids lourds

La région de la Ligurie était en vigilance orange pour les orages et les pluies au moment de la catastrophe.  

La maire de Rome, Virginia Raggi, a affiché sa solidarité face à ce drame effroyable.

"Une énorme tragédie. Rome exprime son soutien à la ville de Gênes, aux parents des victimes et aux blessés de l'effondrement".

Selon des informations de La Repubblica, plus de sept personnes grièvement blessées ont été accueillies à l'hôpital Villa Scassi de Gênes. Les individus concernés présentent des blessures traumatiques et des fractures multiples. Une cellule psychologique et psychiatrique a été mise en place pour aider les témoins de la scène et de cette catastrophe surréaliste. 

Giuseppe Conte, le président du Conseil, va se rendre sur place, dans la ville de Gênes dans la soirée. Il est attendu aux alentours de 19 heures. Il a indiqué être "en contact constant" avec le vice -ministre Danilo Toninelli et avec le chef de la protection civile Angelo Borrelli. Giuseppe Conte a tenu à saluer et à remercier les équipes de secours.  

Le ministre de l'Intérieur, Matteo Salvini, a affiché sa fermeté dans le cadre d'une conférence de presse. Il a notamment tenu à prendre "l'engagement devant les Italiens d'aller au bout pour déterminer les responsabilités d'un désastre inaceeptable parce que ce n'est pas possible de travailler et mourir comme ça en 2018. (...) Je ferai tout pour avoir les noms des respeonsables passés et présents. Il est inacceptable de mourir comme ça en Italie (...) Il y a une bonne partie de l'Italie qui doit être mise en sécurité. S'il y a des engagements extérieurs qui nous empêchent de dépenser l'argent que nous devrions mettre pour la sécurité des écoles et des autoroutes, il faudra se poser la question de continue rà respecter ces engagements ou de mettre la sécurité des Italiens avant tout. De toute évidence, je choisis la deuxième option."  

D'après Matteo Salvini, des changements drastiques pourraient même être apportés dans la politique de la ville, dans les transports, pour l'architecture et au coeur des infrastructures à l'avenir en Italie, à la suite de cette catastrophe effroyable.

"Il y a des doutes sur la logique à continuer à utiliser des axes comme celui-ci. C'est pour cela qu'il faut renforcer la sécurité et faire un choix partout où au même endroit passent des routes, des voies ferrées, des écoles, des fleuves et des barrages. Il y a beaucoup de dépenses à faire". 

Le pont, inauguré en 1967, faisait 1 182 mètres de longueur. Il a été conçu par Riccardo Morandi. La société italienne d'autoroutes, Atlantia, a dévissé à la Bourse de Milan, suite à cette catastrophe. Le titre a perdu 10,1%. Selon la compagnie, "des travaux de consolidation étaient en cours sur la base du viaduc. Les travaux et l'état du viaduc faisaient l'objet d'activités constantes d'observation et de vigilance de la part du tronçon de Gênes. Les causes de l'écroulement feront l'bjet d'analyses approfondies dès qu'il sera possible d'accéder en toute sécurité aux lieux". 

Le ministre des Affaires étrangères français, Jean-Yves Le Drian, a précisé que l'ambassade de France à Rome et que le consulat général à Milan "suivent en temps réel l'évolution de la situation sur place (...) afin que soit vérifiée la présence éventuelle de Français sur les lieux du drame".

Giuseppe Conte, le président du Conseil italien, est arrivé sur place, à Gênes en début de soirée. Il effectue ce déplacement avec son vice-ministre des Transports, Edoardo Rixi. qui a d'ailleurs annoncé que le pont de Morandi "devra être démoli", tout en ayant conscience que cela aura "de graves conséquences sur la ville" de Gênes.  

Les secouristes sont toujours mobilisés sur place sur les amas de ferraille et de béton.Tous les moyens vont être mis en oeuvre pour tenter de trouver des survivants sous les décombres dans la nuit de mardi à mercredi. Beaucoup de questions restent encore sans réponse. Les causes exactes de ce drame devront être déterminées dans le cadre de l'enquête.  

 

 

Prosegue il sopralluogo nella zona del disastro del Ponte #Morandi, ora insieme al presidente del consiglio Giuseppe Conte. #Genova pic.twitter.com/ub86jjzvqh

— Edoardo Rixi (@edorixi) 14 août 2018

 

Prosegue il sopralluogo nella zona del disastro del Ponte #Morandi, ora insieme al presidente del consiglio Giuseppe Conte. #Genova pic.twitter.com/ub86jjzvqh

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€