Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 08 Décembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Eurovision : le candidat de la Biélorussie veut se produire nu et entouré de loups

Le producteur du chanteur IVAN a expliqué qu'une autorisation lui sera nécessaire pour faire monter des loups sur scène.

Atypique

Publié le

A l'occasion d'un entretien avec la chaîne russe Lifenews, le candidat de la Biélorussie pour la prochaine édition de l'Eurovision, IVAN, a expliqué vouloir monter sur scène nu, et accompagné de loups.

Le producteur d'IVAN précise qu'une autorisation sera nécessaire pour mener à bien une telle scénographie lors du concours annuel européen de chanson qui se déroulera à Stockholm le 14 mai prochain. 

 
 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par MarcoPolo2 - 30/03/2016 - 12:07 - Signaler un abus D'accord s'il promet de ne pas chanter.

    On comprend qu’un chanteur de l’Eurovision, dont l’organe vocal est généralement déficient, soit prêt à utiliser tous les autres à sa disposition pour gagner le concours, d’autant plus que cela peut fournir un spectacle fort réjouissant s’il est victime d’une réaction physiologique dûe à la présence dénudée de loups ou de louves (selon son inclination naturelle). Toutefois ces derniers conduiraient à une difficulté supplémentaire pour le jury: comment distinguer les glapissements des canidés de ceux du chanteur?

  • Par essentimo - 30/03/2016 - 12:50 - Signaler un abus Il doit demander

    l'autorisation pour les loups. Bien ! et pour le reste ?

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€