Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 27 Mai 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Erdogan "Tu parles comme un membre du FETÖ"

Lors de la conférence de presse suivant sa rencontre avec Emmanuel Macron, Erdogan a repris sèchement un journaliste français.

Piqué

Publié le

Un journaliste de France 2 appartenant à l'équipe d'Envoyé Spécial pose une question à Erdogan sur son engagement contre le terrorisme, lui rappelant qu'il aurait armé les terroristes syriens au début du conflit pour lutter notamment contre les Kurdes. Réponse de l'intéressé:

- Tout d'abord, je n'ai pas compris votre question : qui a envoyé des armes en Syrie ?

- Ce sont des services de renseignement, les services du MI, qui ont été interceptés en 2014, sur un poste frontière. On avait retrouvé des mortiers, ces images ont été filmées. 

- Toi tu parles comme quelqu'un du FETÖ [ndlr : le parti de Fetthulah Gülen, l'adversaire politique d'Erdogan exilé aux USA], avec leurs mêmes arguments.

- Je parle comme un journaliste.  

- Non pas comme un journaliste, tu parles exactement comme un membre du FETÖ. Parce que ceux qui ont fait cette opération étaient les procureurs qui étaient liés au FETÖ et qui aujourd'hui sont en prison. Les services secrets ont des droits et des devoirs. Tu me poses cette question mais les Etats-Unis ont envoyé 4000 camions. Pourquoi tu ne leur poses pas cette question ? 4000 camions d'armes ont été apportés par les Etats-Unis ! Tu es journaliste, tu devrais le savoir. Parlez de ça, écrivez sur ça ! Quand vous posez des questions, il faut être sensible et ne pas s'exprimer avec les arguments des autres. Pas grand monde ne va avaler vos couleuvres, il faut que vous le sachiez!

 

 
 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€