Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 31 Août 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Emmanuel Macron trouve les ouvrières de Gad "illettrées" : "Il nous prend pour qui ?"

En préambule de l'interview de Manuel Valls par Laurence Ferrari, iTele a diffusé un reportage montrant l'exaspération des ouvrières de l'abattoir, sur lesquelles le ministre de l'Economie s'était exprimé le matin.

Profondément choquées

Publié le

Choquante ou pas choquante ? La formule utilisée ce mercredi matin par le ministre de l'Economie Emmanuel Macron pour désigner les ouvrières de l'abattoir Gad ("Il y a dans cette société une majorité de femmes et il y en a qui sont pour beaucoup illettrées") ne passe en tout cas pas sur le terrain.

iTele est parti à leur rencontre et le constat est sans appel : tout le monde, sur place, est profondément choqué par les mots du ministre. "Nous ne sommes pas des illettrées, nous avons un permis" s'emporte une ouvrière : "Nous savons toutes lire et écrire".

Dénonçant un "manque de respect", une autre ouvrière note que les femmes de Gad "se sentent bafouées, diminuées" par cette dénomination. "Il nous prend pour qui ? S'il y a des impôts, c'est d'abord grâce aux salariés moyens qui paient le plus d'impôt !"

Emmanuel Macron s'est en tout cas excusé de ses propos à l'Assemblée nationale, a d'ailleurs rappelé Manuel Valls sur iTele. Bruno Le Maire, invité peu après de la même chaîne, a pris acte de ces excuses et ajouté : "Ce qu'il faut maintenant, c'est défendre les salariés de Gad".

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€