Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 19 Janvier 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Élu président de l'Assemblée de Corse, Jean-Guy Talamoni s'exprime... en langue corse

Le dirigeant nationaliste a indiqué ce mardi vouloir parler à "une France digne de respect".

Paroles

Publié le

De suspense, il n'y avait pas. De surprises, il n'y en a donc pas eu. Conséquence du vote de décembre dernier, Jean-Guy Talamoni a été élu ce mardi, à Ajaccio, président de l'Assemblée de la nouvelle collectivité territoriale unique de Corse, avec 40 voix sur 63. Après avoir été longuement applaudi, il a entamé un discours… en langue corse.  

"Dans les discussions à venir, nous voulons parler à la France de Victor Schoelcher, de Pierre Mendès France et de Michel Rocard. Une France digne de respect et pourquoi pas le dire, d’amitié. Mais l’amitié n’a rien à voir avec l’allégeance" a-t-il jugé. Avant de poursuivre :"L’amitié se construit dans un rapport d’égale dignité. Le droit de choisir notre destin et le droit au bonheur sont indissolublement liés. C’est la raison pour laquelle nous n’accepterons jamais de renoncer ni à l’un, ni à l’autre, car aucun peuple ne saurait être conduit à faire le deuil de son bonheur".

L'objectif des nationalistes corses est de mettre sur les rails véritable statut d'autonomie dans les trois ans avant une mise en oeuvre effective dans les 10 ans.
 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Deudeuche - 02/01/2018 - 19:35 - Signaler un abus Ce b’est Pas la première fois

    Et c’est très bien. La France a plusieurs langues dont le français. Bis bol

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€