Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 24 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Ecoutes de Sarkozy : le pseudo de Paul Bismuth amusent certains ministres

Jeudi matin Arnaud Montebourg, Geneviève Fioraso et Fleur Pellerin ont blagué devant les caméras du Petit Journal sur les différentes affaires qui visent Nicolas Sarkozy.

LOL

Publié le

La polémique sur les écoutes téléphoniques de Nicolas Sarkozy est au cœur de l'actualité. La classe politico-médiatique n'en finit pas de la commenter. Mais certains membres du gouvernement prennent ce sujet un peu plus à la légère. Ou en tout cas, ils s'en amusent en public. Ainsi, selon Le Figaro, ce jeudi matin à Matignon, Arnaud Montebourg, Geneviève Fioraso et Fleur Pellerin se sont moqués devant les caméras du Petit Journal des différentes affaires qui visent Nicolas Sarkozy.

Concrètement, lors de  la remise de prix du concours mondial de l'innovation, le ministre du Redressement productif interpelle la ministre de l'Enseignement supérieur : « Geneviève, tu as le bonjour de Paul Bismuth !

», provoquant l'hilarité de ses deux collègues. Geneviève Fioraso rétorque : « C'est drôle parce que, hier, j'étais chez des copains, et on a bien rigolé avec ça ! ».

D'humeur badine, Arnaud Montebourg poursuit la blague  : «Et surtout Paul Bismuth te rappelle qu'il y a des bâtards à Bordeaux !» et lancer  aux journalistes: « On est là pour vous distraire ! Sinon à quoi on sert ? »

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Nico Attal - 21/03/2014 - 09:51 - Signaler un abus Enfin un commentaire pertinent de Montebourg!

    « On est là pour vous distraire [vous les journalistes] ! Sinon à quoi on sert ? »

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€