Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 27 Avril 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Echange musclé entre Jean-Luc Mélenchon et Jean-Jacques Bourdin à propos du Venezuela

Le candidat de la France insoumise n'a pas apprécié d'être interpellé sur le Venezuela, où le gouvernement socialiste de Maduro a fait tirer sur la foule lors de manifestations d'opposition.

Clash

Publié le

Depuis le 1er avril et le lancement d'une vague de protestations contre le gouvernement de Maduro, le nombre de manifestants décédés s'élève à 8. Rien que lors des manifestations de ce mercredi, trois personnes ont trouvé la mort et plusieurs centaines ont été arrêtées, signe de la volonté du gouvernement socialiste d'entraver la contestation.

Jean-Luc Mélenchon était l’invité de Jean-Jacques Bourdin sur le plateau de BFM TV ce jeudi.

L'occasion pour le journaliste de revenir sur ces évènements, Jean-Luc Mélenchon ayant soutenu Maduro lors de son arrivée au pouvoir. Un rappel que le candidat à la présidentielle n'a pas vraiment apprécié. "Je suis sensé soutenir quoi ? Le régime, ou bien Monsieur Maduro ? La constitution bolivarienne ou bien Monsieur Maduro ?", a répondu Mélenchon dans une pirouette. 

"Je ne soutiens aucune dictature. Nulle part dans le monde, je n’ai soutenu un dictateur. Je suis l’homme qui a des décorations pour avoir aidé des gens à sortir de prison, sous des dictatures", a-t-il lancé. "Il s'est passé à l'époque quelque chose qui m'intéressait beaucoup, qui était un gouvernement qui partageait la rente pétrolière avec le peuple et avec les pauvres, si bien que des millions de gens ont été sortis de la pauvreté. Mais je ne suis pas gouvernant du Venezuela. Je voyais un partage extrêmement intéressant et fécond entre le partage de la rente pétrolière au Venezuela, et l'accaparation de cette même richesse au Qatar ou en Arabie Saoudite où les pauvres gens n'ont accès à rien", a-t-il poursuivi, sans mentionner la situation économique catastrophique du Venezuela.

Il a poursuivi sa réponse en comparant les manifestations au Venezuela à celles ayant eu lieu en France contre la loi travail, déclenchant l'étonnement de Jean-Jacques Bourdin. S'il a convenu que la mort de manifestants est "abominable", le candidat d’extrême gauche a une nouvelle fois éludé le sujet : "Vous ne m'interrogez pas sur Bahreïn, sur le Yémen Monsieur Bourdin, vous avez vos prédilections… Vous avez vos massacres préférés."

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Semper Fi - 21/04/2017 - 08:31 - Signaler un abus Bourdin a été plutôt sympa !!!!

    Il aurait pu le démolir avec 2 choses : la pauvreté n'a pas diminué sous Chavez mais augmenté, et quand Méléchon prétend n'avoir jamais soutenu de dictateurs, il aurait pu le renvoyer dans ses buts en lui rappelant ses odes à Castro !!!! Mais évidemment, comme c'est Mélenchon, de gauche et donc du camp du Bien, Bourdin est forcément plus sympa qu'avec MLP ou Fillon (qui n'est pas venu dans ce traquenard lui !).

  • Par BABOUCHENOIRE - 21/04/2017 - 12:07 - Signaler un abus Mr Bourdin ne prepare pas ses interviews sur le fond , il

    ne recherche que le buzz. Comment peut il laisser dire , sans réagir, qu'au Venezuela le partage du pétrole à aider les pauvres? Le Venezuela était dans le groupe des pays les plus riches du monde et en15 ans, de Chavez et Maduro, il est passé dans le groupe des plus pauvres du monde. On voit l'application de la politique de Melenchon tuons les riches et même si les pauvres se retrouveront encore plus pauvres ce n'est pas grave ils ne seront plus jaloux, tout le monde sera pauvre sauf les dirigeants politiques bien evidemment, c'est le principe d'égalité vu par le trotskiste Melenchon;

  • Par Alain Proviste - 21/04/2017 - 15:16 - Signaler un abus MAUVAISE FOI

    Mélanchon en a à revendre. Il est arrivé à mettre Bourdin en position de défense alors qu'il avait très bien compris ce qui lui était demandé : "le régime que avez défendu a fait tirer sur une foule de manifestants". Bourdin aurait pu être un peu plus insistant au lieu de tomber dans le piège de la diversion du Yémen etc.

  • Par bd - 21/04/2017 - 20:42 - Signaler un abus Le programme de Jean-Luc Mélenchon, c’est...

    Une hausse massive de la dépense publique et des impôts --- 200 milliards d’euros de dépenses supplémentaires(pour nationaliser, recruter des fonctionnaires, etc.). Soit une hausse de plus de 50% du budget de l’État ... que nous devrons payer. D’ores et déjà, des augmentations d’impôts annoncées (plus de 80 milliards d’euros) supérieures aux hausses cumulées des quinquennats Hollande et Sarkozy.

  • Par bd - 21/04/2017 - 20:43 - Signaler un abus Le programme de Jean-Luc Mélenchon, c’est...

    La sortie de l’Europe et de l’euro. --- La sortie de l’Union Européenne et de la zone euro est presque inévitable pour Jean-Luc Mélenchon. Avec lui comme avec Marine Le Pen, ce sera alors un saut dans le vide, avec: La ruine assurée des épargnants. Une monnaie nationale plus faible, et donc une baisse assurée de la valeur des économies des Français. De 20 à 40%. Une baisse massive de pouvoir d’achat : 1500 euros par ménage et par an. Au moins.

  • Par bd - 21/04/2017 - 20:43 - Signaler un abus Le programme de Jean-Luc Mélenchon, c’est...

    Une politique étrangère dangereuse. --- Un candidat complaisant avec la Chine et la Russie, dont une renégociation du territoire est prévue (« Il faut qu’on rediscute de toutes les frontières issues de l’ancienne Union soviétique ») Une fascination pour le Venezuela (« une source d'inspiration pour nous »), qui pourrait être le pays le plus riche d’Amérique latine avec ses réserves pétrolières mais qui connaît aujourd’hui une crise sans précédent. Un isolement assuré pour la France : Sortie de l’Europe, Sortie de l’OTAN et sortie de l’OMC pour rejoindre... l’Alliance Bolivarienne du Venezuela et de Cuba (dont l’Iran et la Russie sont des membres observateurs).

  • Par bd - 21/04/2017 - 20:43 - Signaler un abus Le programme de Jean-Luc Mélenchon, c’est...

    Un blocage annoncé de la société. Alors que les efforts doivent être portés sur l’emploi, le travail et la sécurité, les débats se concentreront sur le passage à une sixième république au début du quinquennat, ce qui fera peser une grande incertitude sur l’avenir pendant plusieurs mois... voire années.

  • Par Deudeuche - 22/04/2017 - 08:10 - Signaler un abus La Norvège est un meilleur exemple

    Du partage de la rente pétrolière.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€