Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 16 Août 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Discours d'investiture d'Emmanuel Macron : "Je veillerai à ce qu’il y ait un renouvellement démocratique"

Pour son premier discours en tant que président, Emmanuel Macron a exhorté le monde politique à "agir de manière juste et efficace pour notre peuple".

Premier discours

Publié le

Emmanuel Macron, vainqueur du second tour de la présidentielle le 7 mai, est devenu officiellement ce dimanche le 8e président de la cinquième République. La cérémonie de passation de pouvoir s'est tenue à partir de 10 heures à l'Elysée. Après avoir raccompagné François Hollande à sa voiture, le président a livré son tout premier discours : "Le 7 mai, les Français ont choisi. La responsabilité qu’ils m’ont confiée est un honneur dont je mesure la gravité. Le monde et l’Europe ont aujourd’hui plus que jamais besoin de la France.

Ils ont besoin d’une France forte qui sache inventer l’avenir. Le monde a besoin de ce que les Françaises et les Français lui ont toujours enseigné : l’audace de la liberté.", a-t-il dit.

"La France n'est un modèle pour le monde que si elle est exigence. Le monde entier sera attentif de la parole de la France. Nous donnerons ensemble l'exemple d'un peuple qui sait affirmer ses principes : la démocratie et la république", a poursuivi le président. Pour lui, "la puissance de la France n’est pas déclinante, nous tenons entre nos mains tous les atouts d’une puissance du XXIe siècle. Tout ce qui concourt à la puissance de la France sera libéré".

"Je crois aux institutions de la Ve République", a assuré le président, avant de promettre : "Je veillerai à ce qu’il y ait un renouvellement démocratique. Les citoyens auront voix au chapitre, ils seront écoutés. La responsabilité de toutes les élites sera rappelée, nous ne pouvons plus nous réfugier derrière des usages. Nous devons retrouver le sens profond, la dignité de ce qui aujourd’hui nous rassemble : agir de manière juste et efficace pour notre peuple."

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€