Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 17 Août 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Des chercheurs créent un robot doté de véritables muscles

Des scientifiques japonais ont implantés sur un squelette artificiel des muscles créés à partir de cellules souches de rat.

It's alive!

Publié le

C'est une véritable réalisée par des chercheurs de l’Institut des Sciences industrielles de l’Université de Tokyo. Ils ont annoncé, dans une publication du 31 mai qui fait également l’objet d’un article dans la revue Sciences Robotics, avoir réussi à implanter un muscle vivant sur un squelette robotique.

Les scientifiques ont d'abord construit un squelette de quelques millimètres, dans lequel ils ont introduit des muscles créés à partir de cellules souches de rats. "Une fois que nous avions construit les muscles, nous avons réussi à les utiliser au sein du robot comme une paire antagoniste, avec un muscle qui contracte et l'autre qui étire, tout comme dans le corps", explique dans la publication Shoji Takeuchi, l’un des auteurs.

Ce fonctionnement a permis d'imiter les actions d'un doigt.

Si cette avancée n'en est encore qu'à ses balbutiements, elle ouvre des perspectives intéressantes en santé.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Dorine - 12/06/2018 - 11:33 - Signaler un abus Ah oui ?

    La commande centrale, elle passe par où? et l'irrigation, car il faut bien du carburant. Journalistes, il faut compléter vos articles.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€