Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 25 Juin 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Cannes 2018 : Edouard Baer entonne un discours poétique et fascinant lors de la cérémonie d'ouverture

La 71e édition du Festival de Cannes a officiellement débuté en ce mardi 8 mai 2018. Edouard Baer est le maître de cérémonie cette année. Il a entonné un nouveau discours dont lui seul à le secret.

Magie cannoise !

Publié le - Mis à jour le 12 Mai 2018

Les cinéphiles ont tous les yeux rivés sur la Croisette depuis hier soir. La 71e édition du Festival de Cannes se déroule cette année du 8 au 19 mai. Après la toute première montée des marches sur le tapis rouge, le film d'ouverture "Everybody Knows" d'Asghar Farhadi, avec Penelope Cruz et Javier Bardem, a été présenté après la cérémonie d'ouverture. 

L'homme de théatre, de radio, le comédien et le réalisateur Edouard Baer occupe cette année la fonction de maître de cérémonie. Il avait la lourde tâche de rendre la cérémonie vivante et attractive, à l'heure du premier Festival après le scandale de l'affaire Harvey Weinstein. 
 
Edouard Baer s'est lancé dans un monologue assez surréaliste de plus de six minutes.
Il était accompagné au piano par Gérard Daguerre. Le maître de cérémonie a évoqué le parcours d'un cinéaste : de l'idée de son film jusqu'à la présentation de l'œuvre finale, du long-métrage à Cannes. 
 
Le réalisateur de La Bostella a déjà occupé la fonction de maître de cérémonie au festival de Cannes en 2008 et en 2009. Edouard Baer a donc repris le ton qu'il utilise sur la matinale de radio Nova.
 
Edouard Baer s'est également adressé avec malice aux personnalités du monde du cinéma présentes dans la sublime salle du Palais des festivals. Il leur a ainsi demandé "ce qui avait merdé dans leur carrière" pour qu'ils soient dans le public, plutôt qu'à la place des jurés.
 
Le jury est présidé cette année par l'actrice australienne Cate Blanchett. 21 films sont en compétition cette année pour la Palme d'or. Edouard Baer doit déjà travailler sur un nouveau discours homérique et culte pour la cérémonie de clôture.    
 
 

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€