Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 21 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

"C’est la pire destruction que j’ai vue" : l'actrice Angelina Jolie a visité Mossoul

L'actrice, ambassadrice spéciale du HCR, a exhorté la communauté internationale à "ne pas oublier Mossoul et à ne pas se détourner de ses habitants".

Un an après

Publié le

Moins d'un an après la libération de la ville de l'Etat islamique, l'actrice Angelina Jolie était à Mossoul, en Irak, à l'occasion du deuxième jour de l'Aïd al-Fitr, la fête musulmane marquant la fin du Ramadan. 

Ambassadrice spéciale du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), Angelina Jolie effectuait sa 5e visite en Irak. "C’est la pire destruction que j’ai vue depuis que je travaille avec le HCR. Ici, les gens ont tout perdu, leurs maisons ont été détruites. Ils sont démunis.

Ils n'ont pas de médicaments pour leurs enfants et beaucoup n'ont pas d'eau courante ni de services de base", a-t-elle déclaré dans une déclaration reprise sur le site de l’organisation.  

"J'espère qu'il y aura un engagement durable pour reconstruire et stabiliser l'ensemble de la ville. J'appelle la communauté internationale à ne pas oublier Mossoul", a-t-elle ajouté. 

 

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Atlante13 - 17/06/2018 - 17:46 - Signaler un abus Elle est bien gentille, cette dame,

    mais chaque fois que l'ONU ou autre pays occidental intervient, cela se termine par des hécatombes. Alors l'humanisme la gogosphère...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€