Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 19 Octobre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

"C'est une dictature en marche" : Emmanuel Macron interpellé par une femme en colère

Lors de son déplacement en Indre-et-Loire ce jeudi 15 mars, le chef de l'État a été abordé par une citoyenne mécontente.

Critiques

Publié le

"Je ne sens pas de colère" dans le pays, avait affirmé ce jeudi 15 mars Emmanuel Macron. Et pourtant, une femme l'a interpellé lors de son déplacement en Indre-et-Loire dans le cadre de la visite d'une école de Rilly-sur-Vienne pour lui reprocher la fermeture des écoles. Cet échange a été capté par des caméras de BFMTV. "Qu'est-ce que vous pensez d'un pays qui ferme ses écoles, (…) qui s'apprête à construire des prisons ?", a-t-elle lancé. Et d'ajouter : "C'est une démocratie ? Non. C'est une dictature.

Une dictature en marche Monsieur Macron. "C'est une dictature qui se prépare". "Vous êtes partie loin là !", lui a répondu le chef de l'État. Affirmant que la France ouvre "5 000 classes" cette année, il a laissé son interlocutrice et a continué à serrer des mains.

 

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Deudeuche - 16/03/2018 - 06:30 - Signaler un abus Une enseignante je suppose

    Qui défend l’emploi futur de ses filles. (Pas de parité dans ce métier).

  • Par Atlante13 - 16/03/2018 - 10:40 - Signaler un abus @Deudeuche

    au vu de ses arguments, il est fort probable que vous ayez raison. Il faudrait peut-être la déplacer vers le 9/3, non?

  • Par Max.B - 17/03/2018 - 14:33 - Signaler un abus Défiler pour l'elir!

    Je comprends pas les français, un an avant son élection les français manifestaient contre lui à travers les lois El Khomri, les retraités dans la rue aujourd'hui sont ceux qui ont voté massivement pour lui

  • Par PIVETEAU - 21/03/2018 - 11:54 - Signaler un abus Droit de vote

    On ne peut pas leur retirer le droit de vote parce qu'ils ont confondu augmentation de la CSG avec augmentation des retraites

  • Par zen-gzr-28 - 21/03/2018 - 14:21 - Signaler un abus S'il vous plait !

    Bien qu'étant retraité, je n'ai pas voté pour Macron; je me suis abstenu et dans certains commentaires, je mettais en garde contre une bulle médiatique, un gourou entourés d'adeptes illuminés. De grâce, stop aux clichés. Je vous souhaite de garder tout discernement quand vous serez retraités. Vous vivrez peut-être jusque là et vous serez sûrement ravis que l'on vous prennent pour des "portions " de citoyens. Au fait, que Macron soit président ne relève pas que du vote des retraités !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€