Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 21 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Bertrand Cantat : Eric Dupond-Moretti "ne comprends pas l’hystérisation autour de cette histoire"

"Qu’est-ce qu’il faut faire ? Lui interdire de se réinsérer ?" a lancé le médiatique avocat sur LCI.

Avis

Publié le

Invité de LCI mercredi soir,  Eric Dupond-Moretti a été invité à donner son avis sur un dossier qui déchaîne les passions : le retour sur scène de Bertrand Cantat, ancien chanteur de Noir Désir, condamné à huit ans de prison pour coups mortels sur l’actrice Marie Trintignant. S’il n’a jamais travaillé sur cette affaire, l’avocat a déclaré : "Qu’il y ait des associations, des journalistes pour prendre fait et cause et dire ce que nous devons faire, ça me parait impossible". 

Avant de poursuivre : "Il s’avère que Cantat, qu’on le veuille ou non, n’a pas bénéficié d’une impunité ; il a été condamné. Il a été remis en liberté par un juge de l’application des peines. Qu’est-ce qu’il faut faire, monsieur Pujadas ? Lui interdire de se réinsérer ? Lui interdire de faire son métier ? L’assigner à un autre métier ? Lequel ? Boucher-charcutier ? Boulanger ? Un métier plus anonyme encore ? C’est un artiste. Moi, je ne vais pas vous dire si vous devez aller voir Cantat ou si vous ne devez pas aller le voir.

Mais que personne ne me dise ce que j’ai à faire. Je comprends la réaction de la famille, je ne comprends pas l’hystérisation autour de cette histoire. Les gens qui viennent gueuler, hurler, ne sont pas obligés d’aller le voir. Personne ne les oblige à entendre Cantat".

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Atlante13 - 15/03/2018 - 10:38 - Signaler un abus Il est parfois,

    mais pas souvent, marrant. Mr l'Avocat, mr Cantat a été jugé, et s'est empressé de se faire envoyer en France pour accomplir sa peine. Peine judicieusement rabotée de moitié et passée dans de très bonnes conditions. Mais on oublie aussi de parler des suites, du suicide de sa première compagne et du rôle plus qu'ambigu du chanteur. Et puis, si ce monsieur a "accompli sa peine", cela n'en fait pas une idole qu'il faille plébisciter. Un peu de pudeur, pour celle qui n'est pas là, qui ne sera plus jamais là, et pour sa famille auprès de laquelle il ne s'est jamais excusé, ce serait bien, vous ne trouvez pas? C'est tout ce qu'on lui demande, pour la mort et la mémoire d'une jeune fille.

  • Par MIMINE 95 - 15/03/2018 - 11:50 - Signaler un abus SI CE MEC AVAIT UN MINIMUM DE REMORDS et de pudeur

    il se ferait oublier et, pour ... l'éternité !

  • Par siger99 - 16/03/2018 - 09:03 - Signaler un abus 4 ans pour un meutre ce n est pas cher payé!

    4 ans (effectifs) pour un meutre ce n'est pas cher payé! Sans compter le suicide de son ex compagne... Les juges sont censés rendre la justice au nom du Peuple Francais? Et bien ce dernier ne semble pas satisfait de la maniere dont ils font le travail!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€