Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 19 Octobre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Une bagarre éclate entre des candidats à la présidentielle en Russie en plein direct à la télévision

Le candidat des Communistes de Russie, Maxime Souraïkine, et Maxime Chevtchenko, chargé de représenter le responsable du Parti communiste (KPRF) Pavel Groudinine, en sont venus aux mains lors d'un débat télévisé.

Un débat houleux

Publié le

Lors du précédent débat télévisé organisé sur la chaîne russe Rossiya 1 en vue de l'élection présidentielle du 18 mars, la candidate Ksenia Sobtchak a lancé un verre d'eau au visage de son adversaire, Vladimir Jirinovski, qui l'avait insultée en plein direct. Cette fois, jeudi 15 mars, le candidat des Communistes de Russie, Maxime Souraïkine, et Maxime Chevtchenko, chargé de représenter le responsable du Parti communiste (KPRF) Pavel Groudinine, en sont venus aux mains après l'intervention d'une femme qui accusait le leader du KPRF de l'avoir expulsée de son appartement.

Le ton est rapidement monté entre les deux hommes et Maxime Souraïkine a été invité à quitter le plateau de l'émission par le présentateur.

Mais alors qu'il s'apprêtait à rejoindre les coulisses, son adversaire l'a qualifié de "provocateur de Bandera" [nationaliste ukrainien qui a collaboré avec le régime nazi, NDLR], rapporte le site RT. Enervé, Maxime Souraïkine s'est  jeté sur Maxime Chevtchenko. "Je te casserai la mâchoire, sa**pe!", a-t-il crié. Les vigiles ont été obligés d'intervenir.

 

 

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 17/03/2018 - 10:06 - Signaler un abus Les cocos perdent leurs nerfs...

    Mais ils sont toujours là, en Russie Poutino-socialiste...un archaïsme?...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€