Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 25 Juillet 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Attaques terroristes de Paris : une vidéo choc filmée au Bataclan par un journaliste du Monde

Les images ont été faites lors de la fusillade vendredi soir. On y voit des dizaines de personnes sortir par l'arrière de la salle.

Atroce

Publié le

Attention, les images qui sont dans cet article peuvent choquer. Elles ont été tournées par un journaliste du Monde qui habite derrière la salle de concert. Sur cette vidéo, on peut apercevoir des personnes en panique sortir de la salle. Certains s'effondrent dans la rue. D'autres trainent des corps de personnes blessées. 

A LIRE AUSSI - EN DIRECT - Attaques terroristes à Paris, le choc : au moins 120 morts, l'enquête commence

Daniel Psenny, journaliste au Monde a pris une balle qui lui a traversé le bras gauche. Ce samedi matin, il attendait d’être opéré. "J’étais en train de travailler chez moi. La télé était allumée, elle diffusait un film dans lequel Jean-Hugues Anglade joue un rôle de flic. J’ai entendu un bruit, comme des pétards, et j’étais persuadé au début que c’était dans le film. Mais le bruit était fort, alors je suis allé à la fenêtre. J’habite au deuxième étage, et mon appartement donne sur les sorties de secours du Bataclan.

(...) J’ai pensé aux images du 11-Septembre". "Je me suis alors dit que j’allais descendre pour ouvrir aux gens afin qu’ils puissent venir se réfugier. J’ai donc ouvert la porte de l’immeuble. Il y avait un homme allongé sur le trottoir" a t-til confié au Monde.

"Avec un autre homme que je n’ai pas revu après, on l’a tiré pour le mettre à l’abri dans le hall. J’ai dû prendre la balle à ce moment-là" a-t-il ajouté. Huit assaillants sont morts, dont sept en se faisant exploser, dans cette série d'attentats perpétrés à Paris dans la salle de concert du Bataclan, dans plusieurs rues du coeur de la capitale, et près du Stade de France. Ces attaques n'avaient pas été revendiquées samedi à l'aube. Au Bataclan, théâtre de l'attaque la plus sanglante avec un bilan provisoire de 82 morts.

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€