Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 29 Août 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Angleterre : une mère et sa fille dépensent 75 000 euros en chirurgie esthétique

Depuis trois ans, Georgina (38 ans) et sa fille Kayla (20 ans) ont dépensé pas moins de 75 000 euros pour des injonctions en botox, maquillage et implants mammaires.

Chantier d'envergure

Publié le

Beaucoup se souviennent de Lolo Ferrari, l'actrice accro à la chirurgie esthétique morte prématurément en l'an 2000 à 37 ans. En Angleterre, une mère et sa fille ont décidé de faire partager au monde entier en vidéo leur passion commune pour la chirurgie esthétique. Depuis trois ans, Georgina (38 ans) et sa fille Kayla (20 ans) ont dépensé pas moins de 75 000 euros pour des injonctions en botox, maquillage et implants mammaires. Kayla a financé comme une grande ses opérations grâce au soutien d'un suggar daddies monnayant quelques calins en échange…Le site de Suggar Daddies permet en effet de mettre en contact des jeunes femmes avec des hommes plus âgés.

Sans commentaire. 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Anouman - 03/09/2015 - 23:47 - Signaler un abus Aïe

    Je me demande si c'est une dépense pertinente. Il faudrait les voir avant, on ne sait jamais, mais ça n'a pas l'air réussi du tout.

  • Par Marie-E - 05/09/2015 - 18:00 - Signaler un abus 75000 Euros

    tout cela pour être aussi moche. Ma poupée Barbie américaine est beaucoup mieux. . Pas la peine de dépenser autant vu le résultat.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€