Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 18 Juillet 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Xavier Bertrand a un "agenda pour 2022"

Le président des Hauts-de-France, qui a démissionné des Républicains, serait "convaincu d’être un rival pour Emmanuel Macron et Laurent Wauquiez", selon Le Figaro.

Des projets

Publié le
Xavier Bertrand a un "agenda pour 2022"

Le 11 décembre, Xavier Bertrand a claqué la porte de sa famille politique. S'il a refusé la main tendue par Christophe Castaner, il a tout de même un plan, ou plutôt "un agenda pour 2022", selon Le Figaro. Le quotidien rapporte également une confidence tenue par l’ancien ministre du Travail de Nicolas Sarkozy : il est "convaincu d’être un rival pour Emmanuel Macron et Laurent Wauquiez".

Bertrand souhaiterait être "à l'avant-garde du débat à droite, comme Sarkozy en 2007"

Pourrait-il se présenter à la présidence de la République ? Même s'il ne l'avoue pas clairement, il dit avoir "des idées très précises sur la façon dont on doit établir une nouvelle ligne politique et stratégique à droite ".

Selon un de ses proches interrogé par Le Figaro, il souhaiterait ainsi être "à l'avant-garde du débat à droite, comme Nicolas Sarkozy en 2007".

>>> À lire aussi : La grande amnésie : ces LR et ces socialistes qui oublient totalement ce qu’étaient vraiment leurs partis 

En attendant, d'ici aux prochaines élections régionales en 2021, Xavier Bertrand veut continuer à labourer le terrain et "obtenir des résultats". "Il entend donc réussir dans sa région pour être en situation pour la prochaine présidentielle", croit savoir Le Figaro. 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par zen-gzr-28 - 13/12/2017 - 19:40 - Signaler un abus Et ce n'est donc

    Et ce n'est donc surement pas par intérêt personnel qu'il a quitté les LR Il pense duper son monde...qui a de la mémoire. Je le laisse pour ce qu'il est : un faux jeton qui pense battre et MACRON et WAUQUIEZ. Quel sort sera réservé à sa consoeur Valérie PECRESSE ?

  • Par jurgio - 13/12/2017 - 23:56 - Signaler un abus Le grand bal politique

    On fait des tours de piste en changeant de cavalier et on s'approche de la sortie.

  • Par 28furka - 14/12/2017 - 06:46 - Signaler un abus N est pas sarkozy qui veut

    surtout en ayant ete elu dans sa region grace aux electeurs socialos.Il est certain que sa famille n est plus LR depuis deja un certain temps .Il faut qu il aille chercher l autre vieux beau de Nice si vous voyez ce que je veux dire ,ils feront une belle paire.

  • Par essentimo - 14/12/2017 - 07:12 - Signaler un abus surtout pas

    celui-là !

  • Par Stargate53 - 14/12/2017 - 08:38 - Signaler un abus Illusions !

    Gérer une région ne constitue pas un tremplin garantissant une élection présidentielle, il ne faut pas rêver !

  • Par Atlante13 - 14/12/2017 - 09:34 - Signaler un abus Le nouveau bouffon du roi,

    il se croit vraiment capable de remplacer Coluche? Il n'a ni son charisme ni son intelligence, ce qui explique qu'il ne s'en aperçoit même pas.

  • Par cloette - 14/12/2017 - 09:52 - Signaler un abus c'est une sorte de Bayrou moralisateur

    et "camp du bien" prétentieux, mais en moins cultivé .

  • Par vangog - 14/12/2017 - 09:54 - Signaler un abus A lui tout seul...

    X.Bertrand incarne quarante années de déconfiture française...un symbole!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€