Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 28 Mai 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Violences à Air France : l'inspection du travail refuse le licenciement d'un délégué CGT

L'employé est accusé par la direction de la compagnie d'avoir "poussé et bousculé un autre salarié" en direction du DRH Xavier Broseta, le 5 octobre 2015.

Décision

Publié le
Violences à Air France : l'inspection du travail refuse le licenciement d'un délégué CGT

Air France "va former sans délai un recours hiérarchique auprès du Ministère du Travail". Crédit Reuters

Plus de trois mois après l'affaire de la "chemise arrachée", l'inspection du travail a refusé d'autoriser le licenciement du délégué du personnel  de la CGT accusé par Air France d'avoir agressé le DRH Xavier Broseta, ainsi que deux vigiles après un comité central d'entreprise. 

Selon cette décision de justice citée par l'AFP, l'inspection du travail explique que les "faits invoqués pris dans leur ensemble ne permettent pas d'établir l'existence d'une faute lourde commise par le salarié, caractérisant son intention de nuire vis-à-vis de l'entreprise". 

Ce délégué de la CGT est accusé par la direction de la compagnie d'avoir "poussé et bousculé un autre salarié en direction du DRH Xavier Broseta, mais selon l'inspection du travail, "il est impossible de déterminer avec certitude" si l'intéressé "bouscule des salariés volontairement, ou s'il est lui-même chahuté". 

Un porte-parole de la compagnie a annoncé qu'Air France "va former sans délai un recours hiérarchique auprès du Ministère du Travail" pour contester la décision de l'inspection du travail.

 
 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 21/01/2016 - 16:14 - Signaler un abus Le changement c'est maintenant!

    Et les privilèges et les passe-droits des copains du pouvoir gauchiste, c'est toujours....excepté quand le Front National aura rendu son pouvoir au peuple.

  • Par Anguerrand - 21/01/2016 - 16:38 - Signaler un abus Vangog votre position est malheureusement intenable

    Ayant eu affaire à ces charmantes personnes, ils sont tous de gauche, sinon ils feraient un autre travail. Il ne connaissent qu'une chose c'est le droit des salariés. Pour réaliser votre proposition il faudrait licencier tous ces inspecteurs du travail et les juges qui les suivent systématiquement. Je ne vous dit pas les grèves qui seront sur votre dos jusqu'à ce que vous reculiez. Beaucoup de réformes Sarkozy ont du être abandonnées du fait de ces contre pouvoir des fonctionnaires, de leurs syndicats gauchistes et de toute la gauche. Les inspecteurs du travail ne connaissent pas l'entreprise mais jugent.

  • Par Bestfriend - 21/01/2016 - 22:18 - Signaler un abus Il semble que l'inspectrice du travail soit d'ext.gauche

    Ai du mal à choper la vraie info.Mais ai entendu à la radio que l'inspectrice du travail en question soit elle même encartée dans un syndicats très à gauche.Donc quelle légimité encore peuvent avoir ces soviets sur un tel dossier? Je suis pour des sanctions limitées et plus une mise à pied qu'un licenciement mais que l'extrême-gauche arrête son terrorisme intellectuel et judiciaire !!

  • Par vangog - 22/01/2016 - 01:02 - Signaler un abus @Anguerrand Ce qui est intenable, c'est de croire que rien

    ne peut changer, que les inspecteurs du travail et les juges des prud'hommes seront toujours d'extrême-gauche conservatrice, et que les chefs d'entreprises seront toujours des libéraux brimés dans leur liberté par le gauchisme...votre position est symptomatique de la peur qui paralyse et empêche d'avancer, ce que fut le quinquennat de Sarko-le-tricheur...n'oubliez-pas que s'il existe des pervers narcissiques, c'est parcequ'il existe des êtres qui adorent être manipulés ( souvent des femmes). À partir du moment où ces êtres cesseront d'adorer le supplice qu'ils s'infligent eux-mêmes, les manipulateurs disparaîtront d'eux-mêmes, c'est aussi simple que ça!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€