Vendredi 25 avril 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Vincent Peillon : "Il faut reconstruire l'école française"

Le ministre de l’Éducation nationale a par ailleurs expliqué sur Europe 1 qu'"il n'y avait pas de crise des vocations".

Priorité à l'éducation

Publié le 23 août 2012
 

Alors que la rentrée scolaire approche, l'éducation retrouve sa place au centre des débats. Après l'annonce de la création d'"emplois d'avenir professeur" mercredi censés combler le manque de professeurs, Vincent Peillon a affirmé ce matin aux micros d'Europe 1 qu'ils seraient assez pour la rentrée le 4 septembre. Il a en effet répondu au journaliste qui lui posait la question du manque ou non d'effectifs pour cette rentrée qu'"il n'y [avait] pas de crise des vocations".

Pourtant près de 700 places au Capes sont restées vides le mois dernier. La raison : le manque de lauréats. L’Éducation a d'ailleurs décidé pour combler ce manque de demander à des candidats qui ont échoué au concours de l'agrégation d'enseigner. Vincent Peillon a toutefois affirmé qu"il y a déjà 10% de plus d'inscrits cette année".

Le ministre de l’Éducation nationale n'a toutefois pas caché qu'"il y a eu beaucoup de difficultés" ces dernières années, rappelant les "77.000 suppressions de postes par la droite en cinq ans, […] une casse sans précédent".

Le candidat Hollande faisait de l'école un point important de son programme. Vincent Peillon l'a bien rappelé en déclarant ce vendredi qu'"elle contribuera beaucoup au redressement de l'ensemble du pays et au redressement productif", affirmant qu'il faut la "reconstruire". "Il y a du changement. Il faudra le construire avec persévérance, obstination et modestie. Notre idée est de refonder la République par l'école", a-t-il finalement expliqué.

Lu sur Europe 1

 


Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par HdT - 24/08/2012 - 05:06 - Signaler un abus profs et Professeurs, traine-savates et Mentors

    J'ai toujours en mémoire une phrase que j'avais entendu lorsque j'étais lycéen et qui avait été prononcé par je ne sais qui et dont je ne me souviens plus vraiment dans quelle circonstance, mais elle était celle-ci: "Les profs n'ont jamais quitté l'école". Je n'irai pas jusqu'à écrire que tous les enseignants sont de la même trempe, loin de là, mais le noyau dur d'incompétents revanchards à propos d'on ne sait quoi et quelque peu illuminés à propos d'utopies pas très bien définies par et pour eux-mêmes, ce noyau dur a fait pas mal de dégâts que d'excellents professeurs ont bien du mal à masquer derrière leur excellence réelle. Il y a dans la meute professorale, une bande de coyotes qui traquent les autres et harcèlent leur non-dévouement à la cause. Beaucoup de bons professeurs souffrent en silence et avalent leur dose de vindicte en se disant qu'aller à la pêche aurait la meilleure chose qu'ils auraient dû faire. Mais pourtant, ils y croient et continiuent.
    Il y a félons et Maîtres, profs et Professeurs, traîne-savates et Mentors, l'éducation comme tant d'autres dossiers est juste à épurer.

  • Par Benvoyons - 23/08/2012 - 22:47 - Signaler un abus Peillon est impayable.

    "Il faut reconstruire l'école française"
    Donc le ministre de l’Éducation dit haut et fort que l'ensemble de l'organisation pédagogique est nul et a détruit les élèves. (depuis 30 ans au moins)
    Problème il utilise les mêmes nuls donc monsieur le Ministre fait du Nain de Jardin de l’Élysée de l’illusion.
    Comment des profs marxistes qui professent que le travail dans le privé est de l'exploitation peuvent former des jeunes aptes?
    Comment des gens qui n'ont aucune connaissance de l'industrie puissent former des jeunes aptes?
    Comment des profs qui ne souhaitent pas de contrainte ( notes ) pour eux puissent faire réussir des jeunes enfants sans contrainte et discipline.

  • Par kronfi - 23/08/2012 - 20:01 - Signaler un abus le probleme c'est

    la crasse des journalistes qui interviewent ce genre de personnage.
    la remarque de au secours est evidente,,, pourquoi le journaliste ne lui a pas pose la question?
    en regle general, les journalistes sont tres tres peu vindicatifs ...
    j;ai entendu michel sapin, Moscovici, ayraud et d'autres... c'est PITOYABLE, ca on le savait, mais les journalistes... c'est LAMENTABLE.

  • Par HdT - 23/08/2012 - 17:37 - Signaler un abus Recadrage

    Avant même de créer des postes dans l'enseignement, il faudrait virer les profs qui ont imposé une minute de silence pour merah. Mieux vaut des classes avec un professeur valable pour un amphi attentionné que dix profs dhimmi incapables de transmettre du savoir et sabotent le pays qui les paie pour une mission qui n'est pas celle qu'ils se donnent.

  • Par Stef - 23/08/2012 - 15:44 - Signaler un abus non non et non!!!

    Assez " cassé" Sarkozy, trop facile, c' est vous que l' on juge à présent Peillon couillon, ces 77000 postes n' ont pas été volés, mais non renouvelés, cela fait une sacré différence.

  • Par drzwi - 23/08/2012 - 13:54 - Signaler un abus .

    HdT, vous nous indiquez exactement le contraire de ce qui va être fait dans les prochaines années. Comparez le calendrier musulman avec le calendrier de l'EN, il y a un gros problème programmé pour 2013/2014/2015. Gageons que Normal 1 sera à la hauteur.

  • Par ZOEDUBATO - 23/08/2012 - 12:38 - Signaler un abus AuSecours: Oui mais à 98 % les nouveaux ont voté au primaire PS

    C'était même un des critères principal de sélection

  • Par HdT - 23/08/2012 - 12:02 - Signaler un abus Eduquer l'esprit arrêter de le maltraiter

    Virer un certain nombre de conner..., remettre Voltaire et Diderot pour ne citer qu'eux dans le listing philo-littérature, garder notre éducation initiale judéo-chrétienne sans concession pour la mahométanerie, laisser l'étude de la shoah dans toute sa dimension, favoriser l'étude de langues européennes et de destination d'avenir (apprendre la langue de ceux qui prient cinq fois par jour et se balancent des caillous à longueur de temps ne sert à rien, tout peut s'y traiter dans les langues de Shakespeare et de Molière), donner les statistiques réelles du niveau des élèves d'origines non immigrées (on saura vraiment où on en est avec ceux qui n'ont pas le coran pour livre de chevet sans savoir lire par rapport à l'analphabétisme et l'illétrisme), motiver l'activité physique et sportive, l'enseignement des Arts, enseigner les langages informatiques bien plus tôt (ça permet d'aller bien plus loin qu'avec un langage réservé aux bédouins)... et pour parfaire l'éducation, réactiver le service national obligatoire avec une formation mixte interarmes de 18 mois concrète (6 par arme). Sortir la politique de l'école, interdire aux associations anti-françaises d'y distribuer de la propagande.

  • Par AuSecours - 23/08/2012 - 11:53 - Signaler un abus Incompétence ou ignorance

    Le ministre devrait prendre la peine, s'il y a pensé, de consulter les listes des enseignants "victimes" des suppressions de postes, de souffer bien fort dans son cor, et d'en rappeler quelques uns , qui seront peutetre heureux de reprendre leur "vocation";
    Au lieu de celà, il est prèt à recruter des candidats recalés !
    Le niveau scolaire est donc tombé si bas, oû est ce un réflexe génétique de la gôôôche de priviliéger et favoriser les incompétents.

  • Par ZOEDUBATO - 23/08/2012 - 11:29 - Signaler un abus Syndicats et enseignants de Gauche= Savoir sans comprendre

    Ils ont transformé notre Education Nationale en instrumment de propagande culturelle et politique ou les enfants n'apprennet pas à réfléchir mais à être politiquement correct en répétant par coeur les bulletins des Comités Politiques de Gauche
    Il suffit de lire les comparaisons avec les autres pays et la dégringolade du niveau du bac et , de facto, celui des Université pour comprendre que nous sommes devant un outil de propagande du type goebbellien

  • Par Ravidelacreche - 23/08/2012 - 11:04 - Signaler un abus La raison : le manque de lauréats

    Il faut donc créer des postes, logique !
    Sur ce je prend ma télécommande et je vais voir un film au ciné :o))

Fermer