Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 25 Mai 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Vidéo de viol publiée sur les réseaux sociaux : deux suspects arrêtés à Perpignan

La victime a été retrouvée en état de choc dans l'appartement d'un des deux violeurs présumés.

Insoutenable

Publié le
Vidéo de viol publiée sur les réseaux sociaux : deux suspects arrêtés à Perpignan

Une vidéo insoutenable diffusée sur les réseaux sociaux. Deux violeurs présumés ont été interpellés dans la nuit de dimanche à lundi à Perpignan, dans les Pyrénées-Orientales. Agées d'une vingtaine d'années, ils sont soupçonnés d'avoir violé une jeune fille avant de diffuser la vidéo sur le réseau Snapchat, cette dernière se retrouvant ensuite sur Facebook. La jeune femme de 19 ans violée dans la vidéo a été retrouvée dans l'appartement d'un des deux violeurs présumés. En état de choc, elle a été immédiatement évacuée au centre hospitalier de Perpignan.

Dimanche soir, une enquête préliminaire avait été ouverte à Evry dans l'Essonne. En effet, les deux suspects ont prétendu sur les réseaux sociaux être originaires de Grigny, dans ce même département.

Selon le journal Le Parisien, une source judiciaire a indiqué que le commissariat d'Evry a reçu "le signalement d'une personne qui a trouvé cette vidéo inacceptable". La vidéo montrerait "des jeunes qui partent en scooter avec une fille dans une maison. Ils la font boire, ils la droguent et ils la violent avec une bouteille de whisky", poursuit cette même source. "On peut identifier deux agresseurs ainsi que la fille, qui est très visible", a-t-elle ajouté. 

Les identités des deux individus avaient été dévoilées dans la matinée de lundi par de nombreux internautes. Beaucoup d'entre eux ont déclaré avoir contacté Facebook pour faire retirer la vidéo et avoir reçu des réponses négatives du réseau social. Ce lundi matin, le géant américain semblait décidé à enlever la plupart des images relatives à cette vidéo. 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 05/01/2016 - 00:15 - Signaler un abus Un noir et un rebeu de Grigny....

    Ceci étant dit sans aucune stigmatisation-amalgame-extrémisme-mal-intentionné....

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€