Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 09 Décembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Vénézuela : avec l'inflation, les commerçants pèsent les billets au lieu de les compter

L'hyperinflation commence à décoller dans le pays de la "révolution bolivarienne" socialiste.

Socialisme

Publié le
Vénézuela : avec l'inflation, les commerçants pèsent les billets au lieu de les compter

Au Vénézuela, les ravages de l'hyperinflation commencent à se faire sentir. Dans le pays socialiste, de nombreux commerçants auraient arrêté de compter les billets, préférant les peser pour rendre la monnaie, et les portefeuilles ont disparu, devenant inutiles. Les gens transportent d'énormes quantités de liquide dans des sacs. Selon les estimations, l'inflation sera de 720% cette année ; le plus gros billet du bolivar, la monnaie nationale, vaut 5 cents américains sur le marché noir. 

L'économie vénézuélienne, déjà touchée par des programmes de nationalisation et de réglementation des prix, fut mise à genoux par l'effondrement des prix du pétrole à partir de 2014.

Le président Nicolas Maduro, disciple de Hugo Chavez, a répondu à la crise en fixant un taux de change officiel et en ordonnant aux banques d'imprimer plus de monnaie, garantie d'hyperinflation. 

Le gouvernement refuse de publier ou de collecter des statistiques fiables sur l'indice des prix, donc les observateurs sont obligés d'avoir recours à des mesures moins fiables, comme celles du marché noir de changes, ou anecdotiques, comme le recours de plus en plus de commerçants au fait de peser les billets plutôt que de les compter. "C'est triste", déclare Humberto Gonzalez, qui dirige une épicerie fine et utilise la même balance pour peser le fromage et pour peser la monnaie qu'il vend aux clients. 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par assougoudrel - 29/11/2016 - 13:05 - Signaler un abus C'est chez l'ami

    de Mélenchon.

  • Par Texas - 29/11/2016 - 16:25 - Signaler un abus @ assougoudrel

    Et celui de Ganesha ! . C' est la faute à Thatcher et Reagan .

  • Par Benvoyons - 29/11/2016 - 18:47 - Signaler un abus L' estimation FMI pour 2017 est une inflation de 1630 %

    En fait avec le retour du Franc Symbolique avec nos Socialistes Nationalistes et les taxes sur les importations et forcément en retour les autres pays mettront des taxes sur nos importations et bien nos séries étant trop petites et les matières plus couteuses et bien nous irons en 2 ans vers de l'inflation puis de l'hyper inflation.

  • Par assougoudrel - 29/11/2016 - 19:30 - Signaler un abus @ Texas

    Merci du renseignement. Notre ami Ganesha doit être un nabab là-bas avec ses euros. Les filles tombent comme de mouches sous un jet de baygon. Cordialement.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€