Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 25 Juillet 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Vague d'agressions sexuelles à Cologne : une trentaine de suspects identifiés, dont 18 réfugiés

Ce vendredi, le chef de la police de Cologne, très critiqué, a été suspendu à la suite de ces violences.

Enquête

Publié le

L'enquête sur les violences commises lors de réveillon de la Saint-Sylvestre à Cologne avance pas à pas. Le porte-parole du ministère de l’intérieur fédéral a annoncé, ce vendredi 8 janvier, que "31 suspects, dont les noms sont désormais identifiés", étaient soupçonnés de violences physiques et de vols. Parmi eux, on compterait 18 personnes possédant le statut de demandeur d’asile.

En revanche, aucune information n'a été donné concernant des suspects pour les agressions sexuelles proprement dites, ni mentionné d’interpellations à ce stade.

En tout, sur les 31 personnes identifiées, neuf sont de nationalité algérienne, huit de nationalité marocaine ; cinq de nationalité iranienne ; et quatre sont Syriens.

Deux Allemands, un Irakien, un Serbe et un Américain sont également soupçonnés d’avoir participé à ces violences.

Par ailleurs, selon des informations du DailyMail, des réfugiés auraient moqué ouvertement la police allemande, qui tentaient de stopper le chaos. "Je suis Syrien, je dois être reçu chaleureusement; madame Merkel m'a invité" aurait notamment lancé l'un d'eux. 

Angela Merkel, mise sous pression depuis la médiatisation de ces événements, a promis une réponse ferme contre les auteurs de ces "actes criminels répugnants" et un renforcement de la politique de reconduite à la frontière pour les étrangers auteurs de délits.

Dans l'après-midi, il a été révélé que Wolfgang Alberts, le chef de la police de Cologne, a été mis "en congé provisoire" à la suite de ces violences.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par ISABLEUE - 08/01/2016 - 16:00 - Signaler un abus retour au bled hop !!!!

    quand on ne supporte pas la bibine ni la vue de greluches au rentre au bled regarder passer des barbapapas. On aura tout vu.... Selon la presse allemande : 2000 personnes à Cologne (quel rendez-vous... bizarre) et d'autres plaintes à Stuttgart Berlin, Hambourg et aussi à Zurich !!!!! Ils s'étaient donné le mot ??? INQUIETANT il va falloir s'armer les filles, puis les mecs bougent pas.. les flics allemands n'ont pas eu les c de tirer dans le tas, il y aurait eu des blessées......

  • Par tubixray - 08/01/2016 - 16:52 - Signaler un abus la fin des bisounours ....

    Voilà un tout autre visage de certains de ces migrants = l'arrogance puis la violence subie par les autochtones..... Mme Merkel vous êtes un monstre pour votre peuple et pour tous les peuples de la zone de Schengen.

  • Par Texas - 08/01/2016 - 22:48 - Signaler un abus C' est sûr..

    ...qu' avec de tels " guerriers " , Bachar el Assad n' avait aucune chance d' être délogé .

  • Par vangog - 09/01/2016 - 00:35 - Signaler un abus "Madame Merkel m'a invité" a dit le clandestin-migrant-invité!

    Mme Merkel est donc responsable de ces viols et de ce bordel allemand, prêt à déferler sur l'Europe, comme un panzer-division SS qui balaiera tout sur son passage. Merci Merkel! Sans chars, tu vas réussir à faire aussi fort que le socialiste Hitler...chapeau!

  • Par Liberdom - 09/01/2016 - 01:18 - Signaler un abus On se réveille !

    Après la scandaleuse désinformation de la police et des media allemands il semble qu'enfin des media bien français révèlent timidement les faits : oui la presque totalité des violeurs et agresseurs sont étrangers et dont la plupart sont des envahisseurs demandeurs d'asile... La mairesse de Cologne a eu pour seule réponse de demander aux femmes d'adapter leur comportement aux meurs des étrangers pour ne pas se faire violer.... Super les politicards. Nicht wahr Angela ? C'est comme les terroristes du 13 novembre : considérer qu'ils étaient entrés dans l'espace Schengen dissimulés dans les vagues de migrants relevait du phantasme. Quel journal fera le petit effort pour dire que l'invasion a commencé ?

  • Par Lafayette 68 - 09/01/2016 - 08:18 - Signaler un abus on récolte ce que l'on séme

    Bravo Angela ,bravo l'UE,bravo les médias...

  • Par pasdesp - 09/01/2016 - 11:35 - Signaler un abus 1er role de l'etat: Proteger

    1er role de l'etat: Proteger ses nationaux. Bravo, Mme Merkel à quand votre autocritique et le changement de votre politique immigrationiste? "Ils ne sont pas tous comme ça" ces faits justifient à eux seuls la fermeture stricte des frontieres l'arret de l'immigration musulmane. Tant pis pour les gens soit disant bien ( qui sont particulierement silencieux) et qui ne dit mot......

  • Par Labarthe - 09/01/2016 - 12:13 - Signaler un abus Guerre psychologique

    Les medias français font passer ces évènements comme de simples incidents festifs de populations alcoolisées pendant les fêtes. Ils semblent vouloir dissimuler qu’il pourrait s’agir de tout autre chose. Le modus operandi, la concomitance dans des villes de pays d’Europe du nord culturellement peu préparées à réagir devant des agissements d’une telle nature et d’une telle ampleur avec une police impuissante et certains éléments révélés par l’enquête laissent penser qu’il pourrait s’agir d’une opération concertée et parfaitement organisée avec des agitateurs islamistes. Le but : une opération terroriste d’un genre nouveau visant à déstabiliser des populations en provoquent la terreur et en modifiant les comportements avant de modifier les esprits. Combien de femmes allemandes vont maintenant modifier, entre autres, leurs sorties et leur façon de s’habiller pour « ne pas provoquer ». Une victoire des islamistes. Qui a pu penser un seul instant que sur le million de « réfugiés », il n’y avait pas plusieurs centaines, pour ne pas dire plusieurs milliers d’activistes islamistes ou « agents dormants » ?

  • Par Texas - 09/01/2016 - 12:50 - Signaler un abus Ces illégaux...

    ...auront réussis en une nuit à faire sortir de leurs stades les hooligans de Cologne et même a provoquer la constitution d' un groupe d' auto-défense à Dusseldorf....! . Bingo !

  • Par Texas - 09/01/2016 - 14:31 - Signaler un abus Me Merkel...

    ...dont le parcours était quasi exemplaire , vient de ruiner son image politique , et la mise en disponibilité du chef de la Police de Cologne n' y changera rien . Au regard de ce qui se profile , elle ne restera dans l' Histoire que sous ce jour funeste d' une décision politique dont elle aura ignorée sciemment ou pas les conséquences , je le crains .

  • Par Lapalatine - 09/01/2016 - 15:37 - Signaler un abus S'adapter?

    "La mairesse de Cologne a eu pour seule réponse de demander aux femmes d'adapter leur comportement aux meurs des étrangers pour ne pas se faire violer." Si c'est vrai qu'elle

  • Par Lapalatine - 09/01/2016 - 15:40 - Signaler un abus S'adapter?

    "La mairesse de Cologne a eu pour seule réponse de demander aux femmes d'adapter leur comportement aux moeurs des étrangers pour ne pas se faire violer." Si c'est vrai qu'elle a dit çà...Alors, allez les filles...A vos Kalachnikov et TIREZ!!!

  • Par MIMINE 95 - 09/01/2016 - 21:09 - Signaler un abus bizarre

    Le porte parole du ministère de l'intérieur Allemand a annoncé que sur 32 agresseurs identifiés, 29 d'entre eux sont des migrants qui possèdent un titre de séjour. A lire sur rue 89 : "les curieux conseils de la maire de Cologne pour éviter les viols...." décapant !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€