Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 21 Novembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

"Ça va très mal finir" : Nicolas Sarkozy serait inquiet de la politique d'Emmanuel Macron

Emmanuel Macron "ne s'adresse qu'à la France qui gagne, pas à celle qui perd", analyserait Nicolas Sarkozy, selon ses proches.

Doutes

Publié le
"Ça va très mal finir" : Nicolas Sarkozy serait inquiet de la politique d'Emmanuel Macron

Nicolas Sarkozy ne serait pas convaincu par le début de quiquennat d'Emmanuel Macron, selon Le Parisien, qui cite plusieurs de ses proches. "Il n'a pas d'emprise sur le pays. Il ne s'adresse qu'à la France qui gagne, pas à celle qui perd. Il est déconnecté", analyserait-il en privé, selon des propos rapportés par le journal. Ses visiteurs estiment que la politique de Macron, trop libérale à ses yeux, pourrait pousser les Français dans la rue. "Il dit qu'il y a un risque d'éruption politique, que la société est extrêmement violente", rapporte un habitué du bureau de l'ancien président.

Ce dernier répèterait à tous la même phrase : "Ça va très mal finir..."

Pour autant, malgré ces doutes, la relation entre l'ancien président et son successeur serait au beau fixe, selon le Parisien. Depuis leur dîner de juillet à l'Elysée, "selon des sources concordantes, l'actuel président continue à échanger régulièrement avec son prédécesseur de droite. «Ils se parlent, Macron l'associe. Il sait que si un jour ça tangue, il aura besoin de Nicolas, d'une forme de cordée», explique un sarkozyste", écrit le Parisien.

Le journal note aussi que Macron lui-même a découvert les vertus de Sarkozy et vante en privé ses "qualités". Il aurait même demandé à ses ministres de droite de prendre "autant que possible" conseil auprès de lui. 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 22/10/2017 - 16:43 - Signaler un abus "Qu'à la France qui gagne"...laquelle?...où ?...quand?...

    Abêtissement de l'éducation nationale (sic), Justice (re-sic) corrompue, désindustrialisation galopante, remplacement programmé par les minorités d'extrémistes revanchards, impunité des fascistes rouges, chômage de masse gauchiste, victoire des corporatismes, propagande mensongère, dette Rothschild-Goldman -Sachs effrénée...elle est où "la France qui gagne"?

  • Par gilbert perrin - 22/10/2017 - 17:00 - Signaler un abus ce sont les résultats qui datent ?????

    Mais, dans ses propositions : TOUT VA à l'ENCONTRE du TRAVAIL pour le PEUPLE !!!! TOUT VA VERS l'ESCLAVAGISME .... CONTRE les PETITES et MOYENNES ENTREPISES et le PEUPLE d'ENBAS... SON BUT son SEUL BUT , c'est le MONDIALISME, les RICHES et les NANTIS et, leurs PROFITS TOUJOURS MULTIPLIES ... et TOUT CELA sur le dos du PEUPLE d'en BAS !!!, de la FRANCE en ce qui nous concerne, AU PROFIT de l'EUROPE des FONCTIONNAIRES et de la CORRUPTION : VOYEZ la JUSTICE et vous aurez compris ....

  • Par cloette - 22/10/2017 - 17:15 - Signaler un abus Il n'y a pas de France qui gagne

    Vangog a raison, je le vois autour de moi, dans la ville d'Hidalgo . Comment dire ? les quartiers soi- disant "branchés " et "animés" ne sont que pitoyables , médiocrité de ce qu'on présente comme culture, innovation, esthétique, tout est toc et ordinaire .Or c'est cela qui est présenté comme France qui gagne dans la France moyenne. Les quartiers cossus eux appartiennent de plus en plus aux émirs propriétaires qu'on ne voit pas .Ne parlons pas du "remplacement ", dans une zone qui s'étend ....

  • Par kelenborn - 22/10/2017 - 18:52 - Signaler un abus 1+2+3

    = BEEEHEHHHHEHHH!!!

  • Par Stargate53 - 22/10/2017 - 19:02 - Signaler un abus Encore une petite phrase !

    Il n est pas le mieux. placé pour parler de la population qui n est pas première de cordée ! Le silence lui va mieux avec le fouquet's en mémoire !

  • Par cloette - 22/10/2017 - 20:15 - Signaler un abus Stargate53

    peu importe qu'il soit mal placé, le Fouquet's n'était qu'un détail de toute façon .Il évolue aujourd'hui dans un certain milieu, mais il s'est fait tout seul, et a réussi à l'emporter tout seul ,sans le secours de l'oligarchie ,rien que par une action politique longue qui a gravi tous les échelons, et s'il a gagné en 2007 c'est qu'ill était le meilleur. Je pense que sa grande qualité est d'être intuitif , et il dit certainement des choses justes. On peut avoir aimé ou non sa politique , cela n'empêche pas de reconnaitre certaines de ses qualités .

  • Par Ganesha - 23/10/2017 - 08:19 - Signaler un abus Révolte

    Sarko, le gigolo des milliardaires, est conscient de ce qu'il a accompli pendant cinq ans : promouvoir le Capitalisme mondial le plus libéral et le plus débridé ! Hollande à continué pendant les cinq années suivantes, en payant le prix de la haine des français. Mais Macron ne tiendra pas, lui aussi cinq ans, sans provoquer notre révolte !

  • Par gilbert perrin - 23/10/2017 - 08:34 - Signaler un abus l'est il encore ?

    Ganesha bien légèrement, nous parle de SARKOSY le gigolo des milliardaires... Je crains fort qu'ils se trompe doublement : gigolo je ne pense pas ? à vérifier ? des milliardaires, alors là qu'il regarde du coté de MACRON ???? RELISEZ MOI et dites moi avec précision quelles sont les mesures de MACRON qui vont nous sauver ????

  • Par Ganesha - 23/10/2017 - 09:11 - Signaler un abus Gilbert Perrin

    Habituel chez chez les polémistes de mauvaise foi : vous vous focalisez, sur la première partie (Bolloré, Béthencourt) de ma phrase, qui est effectivement un peu anecdotique, et vous ne répondez pas à l'analyse politique qui suit (Capitalisme mondialisé libéral) et qui est nettement moins contestable. Quand à ma phrase sur Macron, vous étiez tellement énervé, que vous l'avez comprise de travers : je dis qu'il va provoquer la Révolution !

  • Par gilbert perrin - 23/10/2017 - 10:35 - Signaler un abus Ganesho la polémique c'est qui ?

    c'est vous ?

  • Par Piwai - 23/10/2017 - 10:40 - Signaler un abus rien de nouveau sous le soleil

    SARKO serait flipper par ce que pourrait faire la rue? Rien de nouveau, c'est avec le même argument qu'il n'a strictement rien reformer de son mandat... alors qu'il est peur c-est normal le pauvre petit: peur de la revolte populaire ( il a raison, a droite bcp lui en veullent...) et peur du ridicule si les reformes et demontrent ainsi son absence totale de courage et de vision! Il a peur a la fois que Macron réussisse et qu'il echoue!, bref, il a peur... bououououou....

  • Par Atlante13 - 23/10/2017 - 12:27 - Signaler un abus Incurable,

    rien à faire avec ce Sarko. Il a passé son temps à être minable, s'est fait jeter comme un kleenex sale par cette nouille molle de Hollande, et pourtant accourait comme un toutou quand l'autre l'invitait par mépris aux commémorations. Il s'est fait jeter par la droite aux dernières primaires, has been lui a dit le peuple. La mère Houlette du PNF l'a traité de délinquant multirécidiviste, ça ne l'a même pas choqué. Il me fait penser au sketch du bout de sparadrap dont on n'arrive pas à se débarrasser.

  • Par Deneziere - 24/10/2017 - 11:16 - Signaler un abus Sarko dit moins de bêtise que les autres....

    Que Micron n’ait pas d’emprise sur le pays, c’est vrai. Par contre, le « mal finir », c’est moins sûr. Pour l’instant, il bénéficie de la passivité sceptique de l’opinion. Il peut durer cinq ans avec des résultats médiocres mais pas vécus comme catastrophiques; surtout s’il brasse un peu de vent - ce qu’il sait faire et ce que faisait Sarko.

  • Par jurgio - 24/10/2017 - 15:32 - Signaler un abus L'homme à qui on a volé la place

    Il y a encore qui parlent du Fouquet's ! Insignifiant cocktail pour une personne qui allait à l'Élysée. Un goûter qui n'a même pas assez repu les gogos médiatiques qu'ils en ruminent... Des ringards. Que n'a-t-on parlé du repas plantureux et prolongé des socialistes qui allaient s'engouffrer au gouvernement ! ...et qui allaient mettre le pays au fond du trou ? Fermons la parenthèse (c'est cette France-là dont la misère ne m'émeut pas)

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€