Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 26 Juillet 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Union européenne : l'Islande annonce le retrait de sa candidature

Le pays considère que ses intérêts "sont mieux servis en dehors" de l'UE.

C'est non

Publié le
Union européenne : l'Islande annonce le retrait de sa candidature

L'Islande n'en veut plus. Le pays a annoncé jeudi soir qu'il n'était plus candidat à une entrée dans l'Union européenne.La décision a été transmise à la Lettonie (qui est en charge actuellement de la présidence tournante de l'UE) et à la Commission européenne. Elle a été confirmé par le ministre islandais des Affaires étrangères, Gunnar Bragi Sveinsson qui a déclaré que "les intérêts de l'Islande sont mieux servis en dehors de l'Union européenne".

Un processus d’adhésion avait pourtant été lancé dès 2009, lorsque le pays était en proie à une gigantesque crise financière. Mais en 2013 une coalition de centre-droit à tendance eurosceptique a triomphé lors des élections législatives.

Une de leurs promesses avait été de stopper le processus d’adhésion.

Ce refus a fait grincer des dents dans ce pays de l’extrême nord ouest de l'Europe. Peu après l'annonce, des dizaines de milliers de personnes se sont ainsi rassemblés pour protester. Le chef de l’opposition a accusé le gouvernement de passer en force sur ce sujet crucial, sans questionner les députés.

S'il n'est pas définitif, ce non enterre l'adhésion du pays au projet européen pour une période probablement très longue. Un point d'achoppement a toujours cristallisé les tensions entre l'Islande et Bruxelles ; la question des quotas de pêche. Ce secteur est redevenu l’un des piliers de l’économie depuis l’effondrement du système bancaire. En raison de cette question épineuse, l’opinion publique islandaise est clairement contre une adhésion à l’UE.

Il est à noter que le pays profite déjà de certains avantages de l'Union européenne, puisqu'il fait partie par exemple de l'espace Schengen, autorisant la libre circulation des personnes, qui a permis notamment de stimuler le tourisme, activité très rémunératrice.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par arcole 34 - 13/03/2015 - 10:59 - Signaler un abus QUE L'ISLANDE S'EN AILLE

    Comme certains pays elle veut profiter des avantages et ne veut plus adhérer ensuite , et puis l'Islande combien pèse t - elle ??. Ce n'est pas une grande perte pour l'Union européenne qui a soutenue son économie pendant la crise qu'elle traversée .

  • Par Marie-E - 13/03/2015 - 12:58 - Signaler un abus Si ce sont

    l'Islande et la Turquie qui restent dehors, cela ne me gêne pas vraiment, en fait même pas du tout parce que ce sont des pays qui cherchent seulement à obtenir des avantages (comme tous les derniers arrivés d'ailleurs) et uniquement cela. Mais ce que je préfèrerais c'est que l'Euro arrête de baisser (parce que cela ne favorise même pas nos exportations) et que l'économie française aille mieux et là ce n'est pas demain la veille.

  • Par ISABLEUE - 13/03/2015 - 16:20 - Signaler un abus Les Islandais sont des gens intelligents !!!

    et quand on a l'économie la plus prospère du monde, on n'a pas besoin de boulets européens !!

  • Par vangog - 14/03/2015 - 09:54 - Signaler un abus Les Européens commencent à comprendre...

    Ils comprennent enfin ce que nous, les Patriotes, ne cessons de répéter depuis des lustres! L'UE est une construction bancale, qui ne tardera pas à s'effondrer à force de diverger fiscalement, socialement et humainement. Les fondations étaient bonnes, c'était le marché unique européen, mais les matériaux utilisés par les UMPS sont pourris et les architectes de l'UE, les Mitterrand-Delors-Lamy, étaient trop corrompus pour faire du bon boulot... Les Grecs vont bientôt faire défaut, et la Fance socialiste à leur suite...les candidats comprennent qu'ils ne feront qu' éponger les dettes des socio-démagogues...alors que leur maintien hors de l'Euro leur assurera les avantages du marché unique libéral, sans les inconvénients de la techno-structure gauchiste européiste.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€