Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 09 Décembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Turquie : une réforme visant à élargir les pouvoirs d'Erdogan bientôt soumise au Parlement

Selon les éléments qui ont fuité dans la presse progouvernementale, cette réforme prévoit notamment la suppression de la fonction de Premier ministre.

Calendrier

Publié le
Turquie : une réforme visant à élargir les pouvoirs d'Erdogan bientôt soumise au Parlement

Le Premier ministre turc Binali Yildirim a indiqué jeudi 1er décembre qu'une réforme de la Constitution visant à élargir les pouvoirs du président sera soumise au Parlement "la semaine prochaine". 

"Nous aurons soumis notre proposition de réforme constitutionnelle à la Grande Assemblée nationale de Turquie la semaine prochaine", a déclaré Binali Yildirim, lors d'un point presse à l'issue d'un entretien avec le dirigeant de la droite nationaliste, Devlet Bahçeli, précisant que le texte serait soumis à un référendum "au début de l'été" si le Parlement l'approuvait. Selon le Premier ministre, la réforme soumise au Parlement sera "un texte appuyé par l'AKP (parti au pouvoir) et par le MHP (opposition nationaliste)". 

D'après différents responsables de l'AKP, le texte promu par le gouvernement prévoit de transférer l'essentiel des pouvoirs exécutifs du Premier ministre au président, et, selon les éléments qui ont fuité dans la presse progouvernementale, cette réforme prévoit surtout la suppression de la fonction de Premier ministre, et la nomination de deux vice-présidents. 

>>>> À lire aussi : Et maintenant les médias étrangers : mais jusqu’où Recep Tayyip Erdoğan pourra-t-il pousser sa paranoïa sans se fragiliser ?

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€