Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 28 Mai 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Tsai Ing-wen devient la première femme présidente de Taïwan

Selon les résultats diffusés en direct par la télévision, la victoire de Tsai Ing-wen ne laisse planer aucune incertitude : elle recueille 60% des voix contre seulement 30% pour le candidat du parti au pouvoir.

Scrutin

Publié le
Tsai Ing-wen devient la première femme présidente de Taïwan

Cette victoire historique de Tsai Ing-wen traduit notamment une volonté des Taïwanais de tourner la page d'un long rapprochement avec la Chine Crédit Reuters Pictures

Tsai Ing-wen, candidate de l'opposition à Taïwan, a remporté ce samedi une large victoire électorale et devient ainsi la première femme présidente de l'île. "Je suis désolé... Nous avons perdu. Le parti au pouvoir du Kuomintang (KMT) a subi une défaite électorale. Nous n'avons pas travaillé assez dur et nous avons déçu les attentes des électeurs", a reconnu officiellement Eric Chu, candidat du Kuomintang, le parti au pouvoir. Selon les résultats diffusés en direct par la télévision, la victoire de Tsai Ing-wen ne laisse planer aucune incertitude : elle recueille 60% des voix contre seulement 30% pour Eric Chu.

Cette victoire historique de Tsai Ing-wen traduit notamment une volonté des Taïwanais de tourner la page d'un long rapprochement avec la Chine. Universitaire de profession, Tsai Ing-wen (59 ans), a sans doute profité du mauvais sentiment engendré par les relations bilatérales avec Pékin et du désarroi de la majorité des 18 millions d'électeurs en raison de la stagnation économique.

 
 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par ggg - 16/01/2016 - 18:25 - Signaler un abus C'est ici que les Athéniens s'atteignirent...

    Avec un(e) indépendantiste au pouvoir à Taipei, c'est l'heure de vérité pour les USA et la Chine : l'un des deux va devoir plier. Soit les Chinois envahissent, fidèles à leur ligne de conduite déclarée, et Obama ou Hillary s'aplatissent (personne aux USA n'est prêt à mourir pour Taiwan), soit Taipei déclare son indépendance avec le soutien militaire plus ou moins visible des USA et Xi prend une baffe en pleine face. Comme il n'est pas du genre à tolérer un tel affront et ne le pourrait d'ailleurs pas pour se maintenir au pouvoir, je penche pour la première option. Il est aussi possible que les choses partent vraiment en vrille : les USA peuvent encore défendre Taiwan par les armes aujourd'hui mais ne le pourront sans doute plus dans 5-10 ans face au réarmement chinois, et auront peut-être intérêt à prouver aux autres voisins inquiets de la Chine (Vietnam, Philippines, Austraile, et surtout Japon) qu'ils sont là quand ça va mal. Faute de quoi on peut tranquillement prédire une course à la bombe atomique dans la région...

  • Par arcole 34 - 17/01/2016 - 08:53 - Signaler un abus @ggg - 16/01/2016 - 18:25 EN PLEIN DANS LE MILLE

    Excellente Analyse de cette zone géographique .

  • Par Pourquoi-pas31 - 17/01/2016 - 12:01 - Signaler un abus Ca, c'est la situation en NOIR & BLANC

    mais on peut ausi avoir une situation en nuances de gris, sans qu'elle soit pour autant érotique. La Chine a le temps, elle est patiente, pourvu qu'elle ne recule pas !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€