Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 19 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Trois-quarts des fruits et près de la moitié des légumes contiennent des résidus de pesticides

Selon l'association Générations futures, de nombreux fruits et légumes non bio présentent des traces de pesticides.

Alimentation

Publié le
Trois-quarts des fruits et près de la moitié des légumes contiennent des résidus de pesticides

Ce mardi 20 février, l’ONG Générations futures alerte sur la présence de pesticides dans des fruits et légumes non bio. L'association affirme que plus de 70% des fruits et 41% des légumes non bio portent des traces de pesticides quantifiables. Pour arriver à cette conclusion, l’ONG se base sur des données de la direction générale de la répression des fraudes (DGCCRF) sur la période 2012-2016 et a retenu 19 fruits et 33 légumes pour lesquels les échantillons étaient représentatifs.

Les fruits et légumes les plus touchés

"Pour les fruits, nous avons pu constater, en moyenne, la présence de résidus de pesticides quantifiés dans 72,6% des échantillons analysés", indique l’association dans un communiqué.

Dans 2,7% des cas, ces résidus étaient supérieurs aux limites autorisées.

Les fruits les plus touchés sont le raisin (en moyenne, 89% des échantillons présentaient des marques de pesticides), les clémentines ou mandarines (88,4%) et les cerises (87,7%). Concernant les dépassements des limites maximales, ils concernent avant tout les cerises (6,6% des échantillons) et les mangues ou papayes (4,8%).

Dans le cas des légumes, 41,1% avaient des traces de pesticides et 3,5% des échantillons montraient des résidus supérieurs aux limites maximales. Les légumes les plus touchés sont le céleri branche (84,6%), les herbes fraîches (74,5%) et les endives (72,7%). Les herbes fraîches étaient les plus concernées par les dépassements des valeurs autorisées (29,4% des cas), devant le céleri branche (16%).

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par J'accuse - 20/02/2018 - 09:32 - Signaler un abus Et alors ? On s'en fout

    Des traces et des résidus n'ont jamais rendu malade qui que ce soit.

  • Par assougoudrel - 20/02/2018 - 09:50 - Signaler un abus Pareil pour trois quart

    des slips.

  • Par Anouman - 20/02/2018 - 21:27 - Signaler un abus Fruits et légumes améliorés

    C''est pour ça qu'il faut en manger cinq par jour pour éviter le cancer. Les pesticides doivent combattre les cellules cancéreuses.

  • Par henir33 - 21/02/2018 - 11:59 - Signaler un abus GF oublie le plus important

    Les LMR sont calculées avec des facteurs de sécurité énormes: si on appliquait ces normes à l’eau il ne faudrait pas boire plus d'un dé à coudre part jour (boire 10l d’eau par jouir tue en peu de temps ...°l es légumes bio présentent aussi des traces de pesticides, la filière bio utilise des pesticides mal contrôlés

  • Par henir33 - 21/02/2018 - 12:00 - Signaler un abus céréales

    il est plus risqué de manger des céréales bio que des conventionnelles le risque de présence de mycotoxines et d'aflatoxines ( bine cancérigènes) est bien plus élevé ...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€