Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 23 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

"Très clair" pour Brigitte Macron, "comédie politique" pour les Républicains : les réactions à l’interview d'Emmanuel Macron

Nicolas Dupont-Aignan a vu de "l'injustice sociale et de la faiblesse face au communautarisme islamiste".

A chaud

Publié le
"Très clair" pour Brigitte Macron, "comédie politique" pour les Républicains : les réactions à l’interview d'Emmanuel Macron

 Crédit Mark Schiefelbein / POOL / AFP

Que penser de la prestation d'Emmanuel Macron face à Jean-Jacques Bourdin et Edwy Plenel ce dimanche ? D’après des indiscrets de RTL, l’entourage présidentiel s’est montré divisé sur cette interview. "Formules familières, ton déplacé, ce n'était pas une interview mais un tribunal" aurait fustigé un ministre. Pas une seule fois Emmanuel Macron n'a été appelé "Monsieur le Président, a constaté un autre, y voyant "un manque de respect". En revanche, Brigitte Macron a trouvé l'entretien "très clair".

Invité de cette même radio ce lundi matin, Christophe Castaner a vu "un Président qui savait encaisser, qui savait castagner aussi quand c'était nécessaire.

Il a tenu le débat car on était sur quelque chose de viril, physique". Et d'ajouter : "On lui reproche sa parole rare. Il a montré qu'il n'avait pas peur de la parole mais qu'il ne voulait pas d'une présidence bavarde". Quant à marlène Schiappa, elle a assisté à un débat "en profondeur" qui fera "référence".

A LIRE AUSSI : Macron face à Bourdin et Plenel : un président plus "puncher"... mais a-t-il vraiment convaincu les Français sur les sujets qui comptent ?

Du côté de ses adversaires, les adjectifs étaient tout de suite beaucoup moins tendres. Au micro de RFI, Laurence Sailliet, porte-parole des Républicains a déclaré avoir assisté "à une comédie politique avec toute une mise en scène", "assez troublante, et américanisée". Elle a dénoncé un président "brouillon, ou qui a feint la sincérité".

Sur Twitter, Adrien Quatennens, député La France insoumise a jugé :  "Ce qui devait être une reprise en mains est en fait un début de naufrage. Enlisé dans ses certitudes et inflexible, Emmanuel Macron s’est révélé comme le nouveau chef d’une droite étriquée."

De son côté, Nicolas Dupont-Aignan, député et président de Debout la France a lancé : "Assumant sa politique d'injustice sociale et de faiblesse face au communautarisme islamiste, M. Macron s’est affirmé comme le président des inégalités et du laxisme migratoire".

 

Pour Marine Le Pen, invitée de France 2 ce lundi, le chef de l’Etat a révélé "son vrai visage". "Il y a un an, il nous a fait croire que dans le cadre d'un nouveau clivage politique il représentait le meilleur de droite et gauche; hier soir on a compris qu'il représentait le pire de la droite et le pire de la gauche" a estimé la présidente du Front national.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par assougoudrel - 16/04/2018 - 11:21 - Signaler un abus Schiappa s'y connait en

    "ébats en profondeur"; quand à la first enlaidie" on en a rien à foutre de ce qu'elle en pense; elle se rangera toujours derrière son mari, ce qui est tout à fait normal, donc, on a pas à connaitre son avis.

  • Par vangog - 16/04/2018 - 13:34 - Signaler un abus Le Macrouille a encore réussi à rouler les benêts dans la farine

    En choisissant deux brutes pour l’interviewer, il a adopté la stratégie du punching-ball, qui pousse les plus naïfs (bobos, ménagères de cinquante ans, petites filles manipulables...) à s’apitoyer et vouloir prendre la défense de la tête à claques...peut-être même leur a-t-il soufflé « ne m’appelez pas Mr Le Président! »....ça augmentera l’effet Kalimero...mais son stratagème a réussi pour faire avaler les 55 milliards de dette supplémentaire, la journée travaillée non payée, les projets sur àgrioles des fascistes-zadistes...bien joué, l’artiste!

  • Par ISABLEUE - 16/04/2018 - 14:46 - Signaler un abus je n'ai pas trouvé que les deux crétins de journaleux

    ont posé des questions intelligentes. Les Kurdes ???? Rien Le fait qu'on nous ait enlevé des cotisations sociales, soit disant pour notre pouvoir d'achat (????), rien non plus.... Trois crétins qui voulaient montrer qui avait la plus grosse. NUL et RE NUL.

  • Par DrPal - 16/04/2018 - 15:04 - Signaler un abus Des réactions? Non, des récitations.

    Les soit-disant réactions à cette interview présidentielle sont aussi surprenantes qu'un préavis de grève à la SNCF. Ce sont toujours les mêmes, et il est probable qu'elles étaient écrites depuis plusieurs jours. Les opposants n'ont jamais rien entendu, ils s'indignent que le Président ne renonce pas à sa politique pour proposer la leur ( et encore, ils trouveraient certainement à redire!), ou qu'il n'ait pas tout résolu après un an. Quand il n'est pas laxiste et complaisant, son autorité devient de l'autoritarisme, quand il prend et assume des décisions annoncées, il est cassant, quand il temporise, il est complaisant. Bref, la routine pour des opposants totalement inexistants qui, comme les deux charlots qui le cuisinaient hier, sont les pauvres figurants du petit théâtre politicard: de mauvais acteurs qui surjouent jusqu'au grotesque en espérant qu'on les voie et qu'on les entende. Ils ne font que mettre en valeur celui qu'ils voudraient faire tomber. Macron a été plus brillant que jamais hier soir. Jean-Jacques et Edwy totalement ridiculisés.

  • Par spiritucorsu - 16/04/2018 - 17:34 - Signaler un abus Du mauvais cinéma!

    Deux "faire valoir"pour un président électoralement en coma dépassé et qui se raccroche aux branches,même les plus pourries.Du mauvais cinéma avec un scénario usé jusqu'à la corde.Mais que Macron se rassurent les retraités et bien d'autres catégories qui baignent dans le bonheur depuis que le couple princier s'est installé à l'Elysée lui préparent un scénario sur mesure ,ce sera;pour qui sonne le glas!

  • Par spiritucorsu - 16/04/2018 - 17:38 - Signaler un abus Errratum(du mauvais cinéma)

    Que Macron se rassure.

  • Par vangog - 17/04/2018 - 00:23 - Signaler un abus @DrPal Vous avez joui?...

    C’est le moins que vous puissiez espérer, en récompense de votre vénération du gourou Macrouille? (déclinaison de Macron et sans-couille)

  • Par Vincennes - 18/04/2018 - 17:02 - Signaler un abus Et, AUCUN jounraliste ne se pose la question quant au coût

    de cette NOUVELLE " mise en scène" "macrouillienne" en reprenant l'expression de Vangog!! étonnante cette montée d'escaliers, en toute simplicité, avec "Mamy" !!!!! alors qu'il fut si simple d'être interviewé à l'Ellysée !!!.....mais peut être y avait il des préparatifs en vue d'une soirée théâtre....boxe....cinéma ? RIEN ne va dans cette Présidence alors que, LUI, ne pense déjà qu'à sa réelection

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€