Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 24 Novembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Travailleurs détachés : les ministres européens trouvent un compromis

Priorité d'Emmanuel Macron, le camp français a finalement réussi à convaincre plusieurs pays de l'est.

Accord trouvé

Publié le
Travailleurs détachés : les ministres européens trouvent un compromis

Cette fois, Emmanuel Macron tient sa petite victoire européenne. Dans un dossier complexe, le camp français a obtenu un compromis sur la révision de la directive des travailleurs détachés. L'opposition des pays de l'est venait de la durée du détachement que Paris souhaitait établir à 12 mois maximum, contre le double souhaité par les pays de l'est. Finalement, la Roumanie, la Bulgarie, la Slovaquie et la République tchèque ont accepté la proposition française même si une extension à 18 mois est possible si l'entreprise peut "motiver" cette demande auprès du pays d'accueil.

"C’est un grand jour pour l’Europe sociale, le président de la République s’y était engagé, c’est une excellente nouvelle pour l’Europe et pour ses citoyens", s’est réjouie la ministre du travail Muriel Pénicaud, qui participait aux négociations. "Les salariés seront mieux protégés et les conditions d’exercice dans le marché intérieur seront plus équitables pour les entreprises."

Trois pays (Pologne, la Hongrie, la Lituanie et la Lettonie) ont voté contre le texte. "On aboutit à un texte vague, très ambigu que tout le monde va pouvoir interpréter à sa guise, ce qui ne va pas dans le sens d’une unité de l’Union" a critiqué le ministre délégué hongrois Szabolcs Takacs.

En revanche, la France a dû lâcher du lest pour obtenir cet accord en exemptant le secteur routier de cette nouvelle durée, notamment sous la pression de l'Espagne.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par clclo - 24/10/2017 - 08:13 - Signaler un abus commme toujours

    un trompe l'oeil

  • Par Piwai - 24/10/2017 - 08:57 - Signaler un abus juste ridicule

    Puisque la duree moyenne des contrats est inferieur a 100 jours, limité a 12 mois, c'est juste...ridicule! Le populisme a encore de beaux jours devant lui...

  • Par 28furka - 24/10/2017 - 10:24 - Signaler un abus rien de fait

    juste du bla bla . le secteur routier exempte il est vrai qu il vaut mieux regarder passer nos amis de l est plutôt que d etre au volant ,mieux vaut payer des chomeurs. De plus ils polluent beaucoup moins avec leurs beaux camions payes avec l aide des fonds a l equipement de l UE.

  • Par Liberdom - 24/10/2017 - 13:18 - Signaler un abus Protectionnisme franchouillard

    Mais protectionnisme à l'envers : français travaillez moins et soyez payés plus avec des charges énormes pour une protection en trompe l'oeil. Et Vive le chomdu généralisé. Les dirigeants français n'ont jamais compris que leur "modèle social" qui a stérilisé l'économie, ne pourra jamais être imposé aux autres pays.

  • Par MIMINE 95 - 24/10/2017 - 14:58 - Signaler un abus L'ART MACRONISTE DU FLOU

    et de la pirouette !!!!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€