Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 19 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Travailler le dimanche est nécessaire pour "revitaliser nos centres-villes" selon des députés LREM

Dans une tribune publiée par le JDD, une vingtaine de députés de la majorités veulent étendre "la liberté" du travail dominical.

Le travail, c'est la santé

Publié le
Travailler le dimanche est nécessaire pour "revitaliser nos centres-villes" selon des députés LREM

 Crédit LOIC VENANCE / AFP

Dans une tribune publiée ce dimanche dans le JDD, une vingtaine de députés de La République en marche annoncent vouloir profiter de la loi Pacte pour "aller plus loin" sur l'ouverture des commerces le dimanche. Cela est selon eux indispensable pour avancer et pour "revitaliser nos centres-villes", écrivent-ils.

"La loi Macron de 2015 a été un succès.

Qu'attendons-nous pour aller plus loin ?", interpellent les députés, qui assurent que suite à l'ouverture le dimanche de commerces dans les zones touristiques, leur chiffre d'affaires a augmenté de 15%. 1500 postes ont été créés dans les grands magasins parisiens, insistent-ils. Un roulement entre salariés a même dû être mis en place car "ils étaient tout simplement trop nombreux à vouloir travailler le dernier jour de la semaine", 

"Londres, Madrid, Rome... Les grandes capitales européennes ont bien compris la nécessité d'ouvrir leurs magasins le dimanche pour attirer les touristes internationaux et soutenir l'activité. Car même si Paris, avec 40 millions de touristes accueillis l'an dernier, reste la première capitale visitée au monde, ces visiteurs dépensent moins en France que chez nos voisins. ", argumentent-ils. Ils estiment avoir l'opinion avec eux : "L'ouverture dominicale est avant tout un enjeu sociétal qui correspond à l'aspiration des Français : être libre d'acheter, de se divertir, de travailler ou non le dimanche. Soixante-huit pour cent de nos concitoyens sont favorables à un assouplissement du travail dominical."

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 19/08/2018 - 23:35 - Signaler un abus 15% d’augmentation du CA c’est un jour de recette supplémentaire

    pour l’employeur...logique! Mais ça lui coûte le double en salaire dans le prêt-à-porter (nakache dans la restauration...toujours ces fameuses inégalités socialistes!). Tant mieux pour les salariés (qui font la queue pour travailler le dimanche), et tant pis pour les concurrents qui n’ont pas les moyens ni les infrastructures suffisantes pour rester ouverts les dimanches! En bref, ça permet surtout aux grandes surfaces d’éliminer leurs petits et moyens concurrents: les Gros mangent les petits plus rapidement, et ça provoque des jalousies entres salariés, pour qui le socialaud-macronisme a encore oublié le principe de base de notre constitution: l’égalité! mais la liberté et la fraternité sont aussi en berne dans cette Ripoublique à la ramasse...alors, un peu plus, un peu moins, quelle importance?

  • Par Anouman - 20/08/2018 - 10:16 - Signaler un abus 68% pour

    Il faut refaire le sondage chez ceux qui seront concernés sinon ça n'a pas de sens. D'ailleurs pour revitaliser les centres-villes il faut arrêter de faire chier les automobilistes. Mais ils ne comprennent pas.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€